Oranienstrasse – InterZone

InterZone
Le dimanche est propice aux errances berlinoises, la ville est vide. Dimanche dernier ne fit pas exception, malgré un ciel gris et un petit 19, j’arpentais le pavé, les mains dans les poches, le casque aux oreilles et le mix de l’été dans mon iPod.


Pendant 88 minutes, mon pas est rythmé par Oranienstrasse, les boucles se décalent, elles me rattrapent, la double devient triolet de croches, le rimshot traverse l’espace, les pièces changent de volume, et le filtre vient d’effacer ce son que je n’ai pas réussi à reconnaître. Pendant ce temps un sample qui rasait le sol est apparu juste devant moi, là, à Kotti, au milieu du carrefour.
Oranienstrasse, c’est le titre du mix que m’a envoyé Interzone. Pour l’entendre, rendez-vous sur son site.

2 réponses

  1. Il est beau ton iPod. C’est marrant, j’ai le même et moi aussi, j’adore déambuler dans Kreuzberg en écoutant des chouettes chansons. Je vais aller vois ce que c’est que cette playlist…

  2. un grand merci à toi de relater l’effet kiss kool que produisent mes mixs ! ah ah ah ! ton blog est vraiment bien foutu – plein de bonnes choses et de bons plans.
    à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arc en ciel sur la Berlinische galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la