Luge en bois

luges- A berlin - Photo copyright Didier Laget
« Elle est belle ma luge, elle est belle. La belle luge en bois d’arbre, allez allez, il n’y en aura pas pour tout le monde! »


L’an dernier, on faisait du patin à glace sur le Landwehrkanal en s’attendant à voir les ours débarquer de Russie, on faisait de la luge dans Kreuzberg, on balançait des boules de neige sur les bus, tout le monde riait, même les chauffeurs de bus. Les couples couraient au ralenti, la main dans la main, suivi par un gros chien recouvert d’une couche de poils blancs. Le ciel était d’un bleu tellement pur qu’on voyait le mont Saint-Michel à travers la porte de Brandebourg. C’était le bon temps quoi.
patin-canal- A berlin - Photo copyright Didier Laget
Enfin le bon temps, ne faut pas exagérer non plus, les premiers flocons étaient tombés en novembre. La neige était restée jusqu’au mois de mars. Il faisait moins 15. Les trottoirs s’étaient transformés en congélateur à crottes de chien. En plus, je n’aime pas le patin à glace. Alors, faudrait peut-être bien voir à voir.
Si le responsable des achats de luge chez Karstadt fini l’hiver avec des moignons ce n’est pas parce qu’il se sera gelé les doigts, mais à force de les mordre.
Pour la suite, j’ai deux informations très contradictoires :
L’une vient de Bild, cet excellent journal qui distille de l’amour à travers l’Allemagne. Sa couverture d’il y a quelques jours disait quelque chose du genre :
« Les scientifiques sont catégoriques : Il n’y aura plus de neige à Berlin »
L’autre information vient d’une voisine qui s’y connaît en météo:
« En février, ça va cailler » (In februar man caillen)
Je pense qu’on peut en tirer un dicton.
Tous à vos luges!

2 réponses

  1. Bon, ça fait deux personnes qui disent la même chose, au niveau statistique je pense que cela commence avoir de la valeur :-)))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,