Le retour des Q.I. d’huitre

A berlin - Photo copyright Didier Laget
La Friedrichstraße est embouteillée. A part les vélos et les piétons, rien ne bouge. Au milieu de cette gelée automobile, un Hummer Extended Limo blanc. Au volant, Dirk (c’est écrit sur le par-brise) a une érection rien que de savoir qu’en ville il consomme 40 litres aux 100km et qu’à l’arrêt c’est pareil.


Derrière il y a Dof. Il est tout seul. Comme les vitres du machin sont tintées, personne ne le voit, alors il met la sono à fond, avec des graves dans les boomers à te faire sortir le cerveau par les oreilles.
Ça ne marche pas, personne ne le regarde. Il doit faire -5 mais, il ouvre les fenêtres et y passe la tête. Il fait un « coucou » dès qu’il voit un femme passer, éventuellement il cri un « hi! » qui ne déclenche aucun écho. Dof est seul dans un Hummer, qui, malgré quelques tentatives, ne sera pas capable de s’échapper du bouchon en tournant dans la Kochstraße, car avec cette circulation, son angle de braquage est beaucoup trop important.
Il se retrouve donc à faire du surplace dans la Friedrichstraße.
A 250€ l’heure ça vaut vraiment le coup… Se dit l’huitre.
Au moins, « du surplace dans la Friedrichstraße », ça rime. C’est déjà ça.

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,