L’automne sur un mur

Tiergarten A berlin - Photo copyright Didier Laget J’ai visité un appartement il y a quelque temps. Dans le couloir le propriétaire actuel avait couvert un des murs d’une photo de palmiers autour d’un lagon (pour aérer), dans la chambre, le mur en face du lit était recouvert d’une vue de Manhatan avec Central Park (c’est tonique) et pour finir, dans le salon, la télé était posé contre une immense photo de forêt automnale (c’est reposant)
Toutes ces photos semblaient terriblement retouchées, le lagon était trop bleu, Manhatan et la forêt, trop marrons et verdâtres.

Je dis « semblaient », car lors d’une balade dans Tiergarten, j’ai vu exactement la même palette de couleurs. Comme quoi, dame nature n’a pas toujours un goût très sûr. J’ai fait une photo (non retouchée) pour que vous puissiez vous faire votre opinion. Et si jamais vous la voulez sur votre mur,contactez-moi, on pourra toujours s’arranger.

2 réponses

  1. Les palmiers c’est d’un commun !!!! quand au lagon bof, j’enrage de ne pas voir le Tiergarten paré de ses magnifiques couleurs, mais bon, ici aussi dans notre belle région de Savoie les arbres ont hissé les rouges et les jaunes orangé, la classe !! surtout avec la neige en arrière plan.
    Bonne balade dans le central park berlinois !!

  2. Je confirme, ce sont les vraies couleurs. En les voyant il y a une semaine, je me suis dit que si on les peignait telles quelles ça ferait une croûte et on trouverait ça de mauvais goût! Très amusant de lire ce post aujourd’hui, donc!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

photos de Berlin en 2020

Photos de Berlin en 2020

Dans quelques heures on passe en en 2021, et c’est pas plus mal. Sur ce blog, je n’ai publié que 25 billets, c’est peu, mais je suis certain que 2021 sera bien mieux, pour commencer, les réseaux sociaux ne seront

La tour de TV de Berlin du mois de novembre 2020

La tour de TV de novembre 2020

La tour de TV de novembre, je l’ai trouvé sur une affiche collée à l’entrée d’une école de Kreuzberg. À côté de moi une maman essayait d’expliquer à son petit enfant, qui ne s’y intéressait déjà plus, trop occupé avec