La fin de la Landberger Allee 54 ?

Landberger-Allee-54 A berlin - Photo copyright Didier Laget Encore un effort et Berlin sera comme beaucoup de capitales du monde, un ou deux vieux quartiers embaumés, « typique » ou « bohème », remplis de touristes qui viennent voir les riches vivre, et le reste de la ville consacré à garer les bus de touristes et loger et nourrir les esclaves. Landberger Allée 54 va fermer, et pourtant, ce n’est pas un squat.


Au 54 de la rue se dresse une ancienne brasserie construite entre 1877 et 1896. En 1920 c’était même la brasserie la plus importante au monde et la plus moderne, elle appartenait à Schultheiss. Après sa fermeture en 1990, elle a été loué par des artistes, des musiciens et des galeries, on y trouve des studios d’enregistrement, des ateliers et les galeries G 11, Styx, 91 qm, Rufreaktor, et la galerie Kunstraum Richard Sorge.
En mai 2011, le bâtiment a été vendu à un nouveau propriétaire, Estavis Real Estate Investment Group, qui a décidé, le 1er octobre, de rompre le contrat des 80 locataires, pour pouvoir les vider et y construire des appartements de luxe. Encore des appartements de luxe.
Depuis deux ou trois ans, ce genre d’opération se multiplie. Zum kotzen.

5 réponses

  1. ja, wirklich zum kotzen … Où est le Berlin que j’ai connu in den 90ern ? J’ai découvert votre blog par hasard et je l’ai tout de suite trouvé sympathique, sans compter qu’il me rappelait plein de merveilleux souvenirs des mes années berlinoises, entre lycée, Humboldt et FU… La dernière virée berlinoise remonte à 2005 et déjà j’avais été frappée par la métamorphose de la ville. Enfin, comme vous j’étais plutôt une adepte du Berlin Sud-Ost : Kreuzberg, notamment…schlessisches Tor surtout…
    Continuez à nous livrer vos (très justes) impressions!

  2. Quelle nouvelle consternante. Des apparts de luxe, encore et toujours… lorsque tout Mitte (c’est déjà presque fait), tout Prenzlauer Berg et tout Friedrichshain ressembleront à Linienstraße, j’espère que je serai déjà très loin et ne remettrai plus jamais les pieds pour admirer le résultat..

  3. Quelle misère.
    Ce lieu est un lieu génial, dans son ensemble, et les gens qui y sont font des choses bien, et dans un bon esprit, sans le côté « m’as-tu-vu » et attraction pour touristes du Tacheles (mais je ne dis pas que le Tacheles n’est pas bien, mais que LA54 est vachement mieux). Il se passe plein d’événements super dans ce lieu.
    La galerie G11 en particulier est tenue par des gens super super, un irlandais, un allemand, un russe, qui sont eux-mêmes artistes, et qui font des choses super, dont les expos invitent plein de gens de partout, et les thèmes d’expos sont toujours intéressants et intelligents, vraiment c’est triste. J’en avais eu vent il y a quelques temps mais rien n’était sûr.

  4. quelle tristesse indeed.
    ce Berlin qui devient comme partout ailleurs…
    j’espère que tu vas bien.
    et que Kreuzberg reste Kreuzberg encore un moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,