Histoire d’amour

A berlin - Photo copyright Didier Laget
Il y a un truc que je déteste, et ce depuis que je suis tout petit, c’est de voir dans les vitrines des magasins, alors que les grandes vacances commencent à peine, les cartables et les cahiers de la rentrée prochaine. Comme si on avait pas le droit de vivre le moment présent.


Mais là c’est pas pareil, c’est la couverture de notre bouquin qui sort en décembre. On vient de la recevoir. En exclu, voilà un détail. Vous avez reconnu? C’est la Fernsehturm.
On raconte une histoire pour les filles. Une histoire d’amour qui se passe presqu’entre Berlin et la France.
Le 27/11/08 il est sorti, il s’appelle : Küsse kennen keine Grenzen

6 réponses

  1. encore une motivation supplémentaire pour améliorer mon allemand : te lire !
    et déjà, je suis conquise par la couv’ et cette Fernsehturm qui m’émeut tellement à chaque fois que je suis à son pied. Assez irrationnelle cette émotion-là. J’ai même la trouille du jour où quelqu’un décidera qu’il faut abolir ce symbole de l’Est

  2. Hallo!
    peux tu me dire stp quel sera le titre de ton livre et chez qui il paraitra? auf deutsch oder auf französisch ?
    herzlichen Dank im voraus
    merci aussi pour ton blog sympa et original
    av

  3. Dans notre societé, nous sommes toujours obligés à vivre le lendemain, et pas l’aujour-d’hui. Juste le contraire de ce qu’il faut pour être (ou essaier) heureux.
    Liebe Grüsse und Glückwunsch!

  4. @violland annie, il est en allemand et le titre change toutes les 5 minutes, en revanche ce qui est certain, c’est l’éditeur : DTV.
    @Eden Z, il sera distribué « normalement » en ligne et hors ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,