La chanson des saucisses

wurst A berlin - Photo copyright Didier Laget
Je m’aperçois que plus je passe de temps à Berlin, plus les saucisses, et surtout les currywursts prennent de l’importance dans ma vie. Je m’étais juré d’éviter les clichés, mais là je dois dire que j’ai fait découvert quelques perles saucissières assez drôles, un clip, un projet de musée, une conversation.


La chanson des saucisses.
Une belle chanson sur le Currywurst. On me dit que c’est du second degré, à vous de juger. Observez les détails comme la machine à trancher ou la manière de verser la sauce. Et puis tout de même, appréciez la musique et le jeu d’acteur.
Deutschen Currywurst Museum Berlin.
Ce musée devrait ouvrir cette année avec un budget de 5 000 000 d’euros et 350 000 visiteurs attendus tous les ans ! Dans le business plan, on trouve la déclinaison de la marque Take the Currywurst back home sur des produits tels que la nourriture et… une ligne de vêtement. L’inévitable lounge version imbiss Der Extraklasse, des expositions sur les thèmes de l’histoire du currywurst, les amis et les fans ou santé et nutrition (Ouai, cool!)
Pour le moment il n’existe que sous la forme de maquettes mais on connaît déjà ses heures d’ouvertures : Tous les jours de 10 à 22 h.
Deutschen Currywurst Museum Berlin
Une pub.
La maison de production Element-e a tourné une pub pour une voiture (NON, PAS LA TOYOTA AURIS ! ) dans lequelle elle fait passer le crash test à une saucisse, entre autre.
Une conversation.
Je traduis ici une conversation rapportée par le Hauptdstadt Blog. Cela se passe dans un imbiss de Kottbusser Tor, un touriste commande la spécialité locale. Dans ce cas, ce n’est pas un currywurst, mais un Donner. Je suis donc hors sujet. Mais pas tant que ça, puisque la popularité du Donner est en train de dépasser celle du currywurst.

– … Sauce ?
– Qu’est-ce que vous avez comme sauce?
– Vous n’êtes pas de Berlin?
– Pourquoi?
– C’est toujours la même sauce
– Comment je suis supposé le savoir?
– C’est toujours la même sauce
– OK, laquelle alors.
– Sauce épicée aux herbes et à l’ail.
– Drôle de mélange.
– … Sauce ?

L’original est ici
Pour revenir aux saucisses, mais pas au currywurst, on trouve le monstrueux Hot-dog qui se tartine lui-même de moutarde et de ketchup en haut de Kastanien Alle et en redescendant sur Mitte, sur le même trottoir vous aurez peut-être la chance de trouver un ignoble cornet de frites géant souriant.
Si vous en voulez plus sur le sujet, Berliner W-Currywurst im Web liste ses Imbisse favoris, Cuurybu.de vous raconte la vie de Herta Heuwerqui aurait inventé cette recette, on note au passage que le site est assez anti-donner :-), vous pouvez aussi voir mes notes sur Konnopke et Curry 36 ainsi que sur les Grillwalkers.
Je rigole, mais finalement, j’aime bien cette résistance aux MacDo et autres fast foods globaux.

4 réponses

  1. bonjour didier ,
    il est 10H30 et tu m’as donner deja faim
    si tu devais choisir le meilleur endroit pour une currywurst tu choisirais lequel???
    dur choix alors????

  2. He oui, les saucisses on y vient tous un jour. Je pense que Monsieur le hot-dog autophage doit être livré en lot avec Monsieur le cornet de frites, parce qu’ici aussi il y a un snack qui a les 2 modèles de part et d’autre de sa porte d’entrée. Et, ici aussi, l’un des bras de Monsieur hot dog a été brisé par des passants irrespectueux (ce qui n’est pas courant sous nos latitudes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le sol de la Mainzer Straße

Mainzer Straße – Le sol

Je parie que vous ne regardez même plus le sol de la Mainzer Straße. Moi si. Pour en savoir plus sur le Corona, lisez Tout sur le COVID de Berlin.

Berlingegencorona

#berlingegencorona

En pleine pandémie du Covid, une mamie de Berlin lance un message fort à l’encontre de ceux qui ne portent pas de masque. L’accroche qui se traduit par « Un doigt pour ceux qui ne portent pas de masque » m’évoque le