Girolles berlinoises

girolles A berlin - Photo copyright Didier Laget Je n’ai jamais mangé autant de girolles qu’à Berlin au mois d’aout. Et non, elles ne sont pas radioactives, je ne brille pas dans le noir et ne vois pas mieux la nuit. Petite recette berlinoise facile.

Émincer deux petits oignons, deux ou trois gousses d’ail, jetez dans une poêle avec un peu d’huile.
Faire rissoler un moment et ajouter trois cents grammes de girolles.
Après cinq ou six minutes de cuissons plein feu, ajoutez une cuillère à café de moutarde à l’ancienne ( genre Maille ) et une poignée de persil plat émincé.
Touillez légèrement.
Arrêtez le feu.
Laissez la température retomber.
Servir.
Manger.

Il en reste?
Le truc qui m’a bluffé, c’est la moutarde, elle ne masque pas le goût de la girolle, elle le met en valeur.
En allemand on dit Pfifferling, j’aime bien, ça m’évoque Fifi brindacier ( Pippi Långstrump ).

2 réponses

  1. En Süd-Tirol, la région de l’Italie où on parle allemand, on dit Finferli, ça ressemble encore plus à Fifi Brindacier!
    Moi je ne mange pas très souvent des girolles, j’ai la flemme de les nettoyer.

  2. Merci pour cette recette que je vais tester rapidement.
    Le terme « touiller » ne viendrait il pas de tes pérégrinations chez Polo du sud???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ampelmann en Catalogne

Ampelmann et l’Alt Empordà

Je suis actuellement à l’extrême sud de Berlin, dans une région qui s’appelle l’Alt Empordà, c’est tellement au sud de Berlin, que ce n’est plus l’Allemagne, c’est même carrément au nord de l’Espagne, région où je suis car l’hiver y

Arc en ciel sur la Berlinisch Galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité Radieuse à Berlin - Photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la