Finanzamt Kreuzberg

A berlin - Photo copyright Didier Laget
La première fois que j’ai vu ce bâtiment, je m’attendais à en voir jaillir les frères Rapetou poursuivis par Picsou. C’est en fait l’endroit où l’on adresse sa feuille d’impôts quand on habite à Kreuzberg. Avant ça, de 1855 à 1920, c’était une caserne qui hébergeait des grenadiers et leurs chevaux. Cet exemple de légèreté architecturale signé Wilhelm Drewitz, est visible au numéro 20 du Mehringdamm, soit à quelques pas de Curry 36. L’éclairage vert est la version fiscale des illuminations de Noël. Ici Picsou s’appelle Dagobert Duck et les Rapetou die Panzerknacker.

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Berlingegencorona

#berlingegencorona

En pleine pandémie du Covid, une mamie de Berlin lance un message fort à l’encontre de ceux qui ne portent pas de masque. L’accroche qui se traduit par « Un doigt pour ceux qui ne portent pas de masque » m’évoque le

Wim Wenders Werkschau

Wim Wenders en cadeau sur Das Erste

Das Erste nous fait un super cadeau. La chaîne de TV nous offre quasiment toute l’œuvre de Wim Wenders, ou en tout cas le meilleur de son œuvre cinématographique, à retrouver dans la médiathèque. Au total 28 films et des