Coup de blues

ubahn A berlin - Photo copyright Didier LagetIl y a quelque temps, je faisais un safari photo dans Mitte à la recherche de belles poubelles. Je marchais lentement au milieu d’un troupeau de touristes plutôt rapide. Et j’ai vite repéré un type qui marchait à la même vitesse que moi. Il était, lui aussi, sur la piste des poubelles.


Il avait une soixantaine d’années, bien habillé, les cheveux un peu en vrac. Il portait deux sacs en coton, remplis à ras bord. Il restait en recul, attendant que j’ai fait ma photo pour s’approcher de la poubelle à son tour. En revenant sur mes pas, j’ai vu qu’il les fouillait, il a vu que je l’avais vu et m’a fait un drôle de sourire.
Un peu plus tard, mon métro s’arrête dans une station, la porte s’ouvre et sur le banc en face de moi, je le vois assis, avec ses deux sacs, toujours digne, mais les cheveux un peu plus en vrac, des Nike défoncées aux pieds et ses poches sont déformées par tout ce qu’il y a entassé. On se regarde. C’est moi qui fait un drôle de sourire. La voix dans le parleur a dit « Einsteigen Bitte ». La porte se ferme. Je ne l’ai pas revu depuis.

You may also like...

6 Responses

  1. JvH dit :

    Oui, j’ai moi aussi remarqué que si on veut photographier les poubelles, il faut attendre que les fouilleurs s’éloignent. Ils vivent grâce aux touristes, qui jettent leurs bouteilles consignées…

  2. rudy dit :

    moi aussi j ai été tres etonné la premier fois que je suis allé à Berlin par le nombre de personnes qui font les poubelles mais j ai tres vite compris en voyant le tarif des consignes

  3. Irene dit :

    Ils ne cherchent pas que dans les poubelles… Ils trouvent aussi des bouteilles à l’intérieur du métro le soir, sur les parcs pleins de jeunes les jours feriés… Et ils attendent même devant des gens qui sont en train de boire leur bière jusqu’à ce qu’ils finisent. La bouteille change de mains sans passer par la poubelle. Bref, il existe toute une économie des ‘Pfand’ que je trouve très intéressante.

  4. rudy dit :

    hier j’en ai eu pour plus de 20euros de pfand (beck’s,kôlsch,warfteiner,franziskaner et bien sur mezzomix)pour un francais ca fait drole de payer pour des bouteilles vides
    mais bon

  5. Elsa dit :

    Salut, je suis en erasmus à berlin et je suis tombée par hazard sur ton site. Deux choses m’intéresses, peux tu m’en dire plus sur cette histoire de consigne et me dire où je pourrais trouver des infos sur le mois de la photo.
    Merci.

  6. Didier dit :

    @Elsa certaines bouteilles sont encore consignées en Allemagne, y compris les bouteilles en plastique. Quant au programme du mois de la photo, il est dans tous les musées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *