Comment dire « je m’en fous » en allemand?

saucissesParler allemand, c’est pas simple. La preuve : Comment dit-on « je m’en fous » en allemand ?

Je vous donne un indice :
Les Allemands sont connus pour manger de grandes quantités d’une préparation de viande maigre hachée et de gras de porc, assaisonnée et entourée d’un boyau, que l’on fait cuire ou chauffer.

Je vous donne un deuxième indice ?
Non ça ne servira à rien.

En allemand « je m’en fous » se dit « Das ist mir Wurscht » : çà m’est saucisse.
Pour être plus précis, saucisse se dit « Wurst », comme dans Currywurst, dans le nord de l’Allemagne, et Wurscht dans le Sud.

Je vous l’avez dit, parler allemand, c’est pas simple. J’ai aussi dit le contraire.

3 réponses

  1. Didier,
    Il faut absolument que je te donne une très bonne adresse de saucisses françaises, parce que celles là, ça craint un peu pour ta santé. Elle sont juste bonnes à enduire les guidons de Schwalbe pour éviter qu’ils rouillent. Heureusement que tu n’es que Berlinois et pas allemand. Enfin, moi je dis ça, je m’en fous.

  2. Ouhaou, tu as remarqué que c’était des saucisses françaises ! Bravo. J’attends ton adresse, c’est vrai que celles-ci n’étaient pas super. Concernant l’idée pour la Schwalbe, j’en ai parlé à un voisin, qui en a une, et il ne m’a pas semblé trop emballé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arc en ciel sur la Berlinische galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la