Berlin: Festival du film de Tag et de Hip Hop

berlin-metro- A berlin - Photo copyright Didier Laget

Une chose saute aux yeux quand on arrive à Berlin, la ville est taguée, graphée et graphitée du sol au plafond. Cela avait commencé avec le côté ouest du mur de Berlin. En ce moment, ils sont même dans les salles de cinéma puisque se déroule à Berlin et pour la deuxième année consécutive, le Festival international du film de graffiti et de Hip Hop. Les réalisateurs viennent d’un peu partout, Brésil, Cuba, Ghana, Russie, Allemagne bien sûr, et présentent une soixantaine de films en tout.


Ce qui est dommage, c’est l’omniprésence des marques. Le festival est sponsorisé entre autre par Adidas, Carhartt et RedBull et qu’un des films présentés, »Just for Kicks », ressemble quand même à une ode à la consommation. En complète opposition avec le message social de certains films tels « Favela rising », ou « Bullet boy » et le ton rebelle des communiqués de presse. Bon, je chipote… Ou j’ai rien compris.
Pour finir, la photo qui illustre cette note, n’est ni un motif de street-wear, ni un tag raté mais un gros plan du tissus anti-tag qui recouvre les sièges du métro Berlinois.
Le site du festival

8 réponses

  1. Effectivement, Berlin est taguée de partout. Du moins Berlin est; quant à la partie occidentale, je n’en sais rien n’y étant pratiquement pas allé.
    Je me suis beaucoup posé de questions sur ces tags et je m’en pose encore. D’autant plus que contrairement à toutes les villes que je connais où les tags sont les attributs des zones et banlieues, les tags de Berlin se trouvent en plein centre dans les quartiers les plus sympathiques qui soit (Prenzlauerberg)
    Ceux qui m’ont le plus impressionné sont les immenses graphes que l’on trouve tout en haut des façades laissées « à vif » par la proximité d’un terrain vague.
    Ou encore cet énorme slogan que j’ai vu inscrit sur le toit d’un immeuble vers Moritz Platz.
    Ces tags sont-ils comme je l’ai supposé la trace d’une époque (celle d’après la chute du mur) où la confusion a rendu possible beaucoup de choses qui ne le sont plus dans nos villes. Toujours est-il qu’en se promenant sur Kastanien Allee (par exemple) on a l’impression de parcourir une zone abandonnée,dévastée dans laquelle la vie aurait finalement et soudainement repris ses droits; une sorte de décors à la Mad Max en somme.
    De même que certains immeubles on gardé les impacts des balles de la guerre, on croirait parfois à un bombardement de tags: chaque petite signature un impact.
    Alors ces tags vont-ils rester, seront-ils pour longtemps la marque de Berlin ? Il me semble qu’on en trouve déjà moins à Mitte que dans les autres quartiers de l’est; d’ailleurs le Techeles ressemble dans ce quartier parfaitement rénové à une sorte de tâche savamment conservée.
    La magie à Berlin c’est aussi ce civisme, cette douceur dans un décors déchiré, explosé.
    A Berlin les tags ne sont pas sales.


  2. Concernant celui sur le toit de l’immeuble, il s’agissait d’un appel à la manifestation du premier mai.

  3. BONJOUR MOI C BABACAR JE SUS JEUNE SENEGALAIS MUSICIEN (RAPPEUR) ET J’EVOLUE DANS UN GROUPE NOMME ATARAXIE VIVANT A DAKAR ET J’AIMERAI PARTICIPER A VOTRE FESTVAL AFIN D’EXPOSER MON ART EN ECHANGE GAGNER DE L’EXPERIENCE A LA DIMENSION DE VOTRE GRANDE FESTIVAL

  4. Bonjour,
    j’ai entendu parler d’un guide sur les tag et graff de Berlin.
    Quelqu’un sait-il comment se procurer ce document ?
    Merci d’avance
    Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Da Hotel, bar in Berlin Photo Didier Laget

Das Hotel ferme

Das Hotel, le plus beau bar du monde, le bar de Berlin le plus joyeux, le plus éclectique, le plus ibérique, le plus botaniuqe, le bar le plus drôle… Ferme! J’aurais tant aimé y boire un dernier verre de Cava

feu d'artfice du nouvel an à Berlin

Feu d’artifice du nouvel an à Berlin en 2020

Pas de feu d’artifice à la porte de Brandenburg, à l’Europa-Center à Charlottenburg ou à la Zitadelle Spandau et vous habitez dans une des 56 Böllerverbotszonen de Berlin. Pas de panique, je vous offre 4 feux d’artifice du nouvel an