William Kentridge au Gropius Bau

William Kentridge-Le Voyage dans la Lune - Photo William Kentridge
William Kentridge-Le Voyage dans la Lune – Photo William Kentridge
S’il y a une exposition à voir ce mois-ci, c’est bien NO IT IS ! au Gropius-Bau. Elle est signée de l’artiste Sud Africain William Kentridge, qui est à la fois peintre, sculpteur, vidéaste et metteur en scène. Son œuvre associe critique politique, humour, un crayon puissant, une palette de couleurs très personnelle et du rythme. Ce mélange m’a subjugué ou si vous préférez j’étais unterjocht.

William Kentridge-Le Other Faces - Photo William Kentridge
William Kentridge-Le Other Faces – Photo William Kentridge

Cinq pièces du Gropius Bau lui sont consacrées, il faut vraiment prendre le temps de s’arrêter dans chacune d’entre elles. Dans la première, un hommage à Georges Méliès, 7 vidéos tournent en boucle, asseyez-vous parterre et pivotez pour voir la suivante, ne passez pas en jetant juste in plein d’oeil, car vous penserez avoir compris et en fait vous aurez tout raté. Le Voyage dans la Lune est à la fois drôle et très touchant.

William Kentridge-Mine - Photo William Kentridge
William Kentridge-Mine – Photo William Kentridge

La deuxième salle, Contingent Facts, est un cabinet des curiosités où William Kentridge nous propose vidéos, images stéréoscopiques, sculptures, dazibao, collages et des gravures de Goya, Dürer et Hopper.

IF & est une salle de projection dans laquelle sont présentés ses dessins animés réalisés au fusain. 7 courts-métrages fascinants, qui fonctionnent en séquences fluides s’imbriquant les unes dans les autres, le récit se déroulant sans qu’on y voit de rupture ou de cassure.

More sweetly play the dance est une installation vidéo gigantesque dont je ne dirais rien pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte, mais qui a elle seule justifie le prix du billet. En résumé, je dirai plein les yeux, plein les oreilles et pleins de sens. (En fait je pourrais faire ce commentaire pour chacune des pièces)

Particular Collisions est le deuxième cabinet des curiosités.

Le parcours fini avec The refusal of time, une immense installation vidéo construite autour d’un mécanisme en bois qui donne le rythme à 5 projections vidéos.

Réservez au moins 2 heures pour tout voir et attention, c’est jusqu’au 21 août!

Plus d’infos:
NO IT IS ! William Kentridge au Gropius-Bau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,