Positions Berlin Art Fair, allez-y vite!

Position Berlin Art Fair
Je suis sorti du Hangar 4 de l’aéroport de Tempelhof, joyeux, enchanté et glücklich. Je venais d’y voir des œuvres nouvelles, surprenantes, imaginatives, des œuvres qui questionnent et ne laissent pas indifférent, des œuvres qui m’ont laissé dans un état de béatitude sereine que je n’ai pas envie de rompre en les décrivant ou en les analysant avec mon pauvre vocabulaire qui ne leur rendra de toute façon pas honneur.

Si j’écris ce billet, c’est pour vous dire d’y allez, même si mes misérables photos sont peu fidèles aux objets photographiés, croyez-moi, il ne reste que deux jours pour le faire, après ça Positions Berlin Art Fair fermera. Et pour 6€, vous auriez tort de faire l’impasse.

En revanche, vous pouvez faire l’impasse sur Art Berlin qui est un peu la honte de Berlin Art week.

Allez voir les hallucinants collectionneurs de Matthias Ritzmann, les arbres aériens de Jorge Mayet, les machettes en sucre de Jorge Sanchez Di Bello, les superbes insectes en matériaux recyclé et l’énorme imagination créatrice de Matthias-Garff , la Transitstrecke de Jan Schüller, les selfies en aquarelle d’ Arthur Metz et tout le reste.

Jan Schüller
Jan Schüller
Jorge Sanchez Di Bello
Jorge Sanchez Di Bello
Jorge Mayet
Jorge Mayet
Matthias Garff
Matthias-Garff
Arthur-Metz
Arthur Metz
Matthias-Ritzmann-
Matthias Ritzmann

Meubles en carton
Pour finir, et ce n’est pas anecdotique, tout le mobilier du salon, des bars et restaurants est fabriqué en carton, hypersolide et bien sûr recyclable. Bravo Positions!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,

1er-mai-a-Kreuzberg A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Premier mai à Berlin

Pour le premier mai, Berlin est à la fois une ville éxaspérante et géniale, c’est le dosage qui varie et qui fait que depuis cinq/six ans, je quitte Berlin pour aller au bord d’un lac, le temps que tous les