Musée de Dahlem: Kunst aus Afrika

africa-dahlem- A berlin - Photo copyright Didier Laget
Le musée ethnologique de Dahlem présente l’exposition Art d’Afrique. Masques, instruments de musique, objets rituels ou quotidiens, le musée à choisi de mettre en valeur 250 des plus belles pièces de sa collection d’art africain, l’une des plus importante au Monde.


Le classement des oeuvres est intéressant, car il n’est pas basé sur l’origine géographique des objets, mais sur les concepts suivants, L’art et le pouvoir politique, la sculpture figurative, la performance (les masques et la musique), l’histoire de l’art et le design. Cette exposition justifie à elle seule la visite du musée. Mais ce serait dommage de faire l’impasse sur les salles concernant l’Amérique du Sud, l’Inde et l’Asie du Sud. Le musée est immense, et même si toutes les salles ne sont pas ouvertes, prévoir une bonne journée. Il y même une section animée pour les enfants.
Musée de Dahlem
Lansstrasse 8
14195 Berlin
Métro : ligne U3, sortie Dahlem-Dorf
Attention, certains guides récents, continuent placer la station de Dahlem-Dorf sur la ligne U1 mais c’est une erreur, car le tracé de la U1 a été modifié. Cette section de la ligne U3 est très surprenante, l’architecture oscille entre l’art gothique, le design international des années 70 et le moyen-âge.

2 réponses

  1. Merci de m’avoir signalé cette exposition. Je connais très très peu l’Allemagne mais j’espère pouvoir venir à Berlin cet automne.
    Cordialement
    Lyliana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le sol de la Mainzer Straße

Mainzer Straße – Le sol

Je parie que vous ne regardez même plus le sol de la Mainzer Straße. Moi si. Pour en savoir plus sur le Corona, lisez Tout sur le COVID de Berlin.

Berlingegencorona

#berlingegencorona

En pleine pandémie du Covid, une mamie de Berlin lance un message fort à l’encontre de ceux qui ne portent pas de masque. L’accroche qui se traduit par « Un doigt pour ceux qui ne portent pas de masque » m’évoque le