Bad liver

boutique-de-scooters- A berlin - Photo copyright Didier Laget
– Vous vous souvenez de mon ami rédacteur plein de mauvaise fois, à qui j’ai demandé pourquoi il n’est jamais venu me voir à Berlin?
– Ouiiiiiiiiiiii!
– Voici sa troisième réponse.

Si je ne suis pas encore venu te voir à Berlin, c’est que mon Anglais est très mauvais. Tu ouvriras des yeux ronds et ne manqueras pas de me rappeler que les Allemands parlent Allemand. Ce à quoi je répondrai que je ne parle pas un mot d’Allemand non plus, à part peut-être « kartoffel » ou « Hallo », ce qui va limiter la portée de mes conversations avec tes amis berlinois, et mes commandes au restaurant. De toute façon, tu avoues toi-même sur ton blog que ton Allemand, malgré les années de pratique, demeure encore très approximatif, et je sais qu’avec ta compagne et ton entourage, tu t’exprimes exclusivement dans la langue de Shakespeare. Pour ma part, je suis rédacteur, pas traducteur. Donc, je prends des cours d’Anglais, et j’arrive.

Sa deuxième réponse est ici.
Comme je n’avais rien pour illustrer son billet, j’ai choisi cette photo d’une boutique de Vespa de Prenzlauer Berg, maintenant disparue. Il aime bien les scooters, ça lui fera plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,