Margarita Broich – Wenn der Vorhang fällt

Photo Margarita Broich
Ben Becker – Photo Margarita Broich
Margarita Broich est actrice. Un soir, de retour dans sa loge, elle voit son visage ensanglanté dans le miroir. C’est du faux sang bien sûr, elle le sait, mais un malaise né. Il est en parti lié à la fatigue de l’interprétation. Elle décide alors de faire le portraits d’acteurs, dans les quelques minutes qui suivent la fin d’une pièce de théâtre ou d’un tournage. Quand ils sont encore dans le rôles qu’ils jouaient et pas vraiment eux-même, parfois dans les décors de ce qu’ils viennent d’interpréter. Margarita Broich est photographe.


Une soixante de ses portraits sont présentés en très grand format au Gropius-Bau. Des instants saisissants. Que vous aimiez le théâtre ou pas, que vous connaissiez les acteurs ou pas, je vous invite a y aller. Je vous évite la liste d’adjectifs que j’utilise d’habitude (jubilatoire, trop cool, etc.). Très beaux portraits de Ben Becker, Otto Sander, Klaus Maria Brandauer, Marie Gruber, Peter Jordan et de biens d’autres acteurs.
Et en plus c’est gratuit !
Wenn der Vorhang fällt
Gropius Bau
Jusqu’au 30 mai, du Mercredi au Lundi
Sinon visitez son site, mais en vrai, c’est bien plus jubilatoire.
Margarita Broich

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ampelmann en Catalogne

Ampelmann et l’Alt Empordà

Je suis actuellement à l’extrême sud de Berlin, dans une région qui s’appelle l’Alt Empordà, c’est tellement au sud de Berlin, que ce n’est plus l’Allemagne, c’est même carrément au nord de l’Espagne, région où je suis car l’hiver y

Arc en ciel sur la Berlinisch Galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité Radieuse à Berlin - Photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la