Le Moma au Gropius Bau

nophoto A berlin - Photo copyright Didier Laget Je suis allé voir Compass, Dessins du Musée d’art moderne de New York (Moma pour les intimes). A 12 euro l’entrée je me suis dit que j’allais voir du lourd. Et non.


J’ai l’impression que le label prend le pas sur l’art, sur les 12€, il devait y en avoir 6 pour utiliser la marque Moma. Il y a effectivement quelques très belles pièces (Sigmar Polke, Raymond Petitbon, Marcel Odenbach) mais sinon, rien de bien excitant ou de surprenant.
Finissant en « nant » il y a aussi consternant.
C’est comme « Beaubourg présente Pierre Soulages » l’an dernier, ou le Metropolitan avec « Die schönsten Franzosen kommen aus New York« , c’est du produit dérivé, ça cartonne à coup sur, ça fait bien d’y aller, mais au final on reste sur sa faim.
Allez plutôt voir l’expo de Margarita Broich – Wenn der Vorhang fällt, c’est dans le même bâtiment et gratuit !
Gropius Bau.
Niederkirchnerstr. 7
10963 Berlin

4 réponses

  1. Oui je l’ai vue l’expo Margarita Broich, je l’ai trouvée sympa aussi et j’ai pris plein mais alors plein de photos et de notes. Et je crois que je n’échapperai pas à une visite de l’expo MoMa avant qu’elle ne se termine dans 4 semaines…

  2. Je comprends ton avis sur le label vendu, mais je ne suis pas d’accord pour Soulages, que j’ai découvert. L’expo sur les photos a vraiment l’air intéressant et j’aime le principe de départ. Mais c’est infernal toutes ces expos que je ratent parce que je ne suis pas dans la ville…!!! Alors je me contente de ton blog par exemple… Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arc en ciel sur la Berlinische galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la