La Boîte à caries l’hiver

distributeur A berlin - Photo copyright Didier Laget
À Berlin, quand l’hiver fut venu, la Boîte à caries a deux options, l’occlusion ou la migration. La Boîte à caries jaune, dite Hélix, se recroqueville à l’intérieur de sa carapace et se protège des frimas grâce à un opercule gris qu’elle génère en mâchant l’emballage des bonbons qu’elle contient.


distributeur A berlin - Photo copyright Didier Laget
La boîte à carie rouge, dite Nomade, laisse sa carapace accrochée au mur et part dans le sud, nue comme un ver, où, en général, sa cargaison de chewing-gum fond au soleil.
C’est pourquoi il faut éviter d’acheter les premiers bonbons du printemps dans les boîtes à caries, car dans un cas ils ont été mâchés et dans l’autre ils ont fondu.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *