Ich bin ein Berliner

berliner-pfannkuchen- A berlin - Photo copyright Didier Laget
Une tour de TV en plastique orange? Une porte de Brandebourg en laiton ou dans une boule de neige? Que ramener comme souvenir de Berlin?
En Allemagne, le Berliner est une sorte de beignet très souvent remplie de confiture de prunes. C’est aussi un habitant de Berlin, d’où la phrase célèbre du discours de Kennedy à Berlin en 1963 : « As a free man, I take pride in the words, Ich bin ein Berliner‘ ». Les Berlinois, qui ne sont pas cannibales, ne parlent pas de Berliner mais de Pfannkuchen. Alors, pourquoi ramener un Pfannkuchen comme souvenir de Berlin alors qu’on en trouve partout en Allemagne? Parce que c’est bon et que ça s’appelle un Berliner!


De plus, si vous transpercez un Berliner avec une Currywürst, vous obtenez une magnifique reproduction de la tour de télévision sur l’Alexanderplatz. Essayez, vous verrez.
Après mon précédent et lamentable paragraphe, je me sens obligé de finir sur une note historique. Le 26 juin 63, quand il prononça ce discours, les détracteurs de Kennedy prétendirent que la foule, comprenant « je suis un beignet », se moqua lui, or c’est faux. Pour être grammaticalement correct, il aurait dû dire « ich bin Berliner » (sans le ein) mais le Berlinois moyen aurait dit la même chose. Il fut chaleureusement applaudi. Voilà, vous pouvez maintenant ramener un Berliner en souvenir et justifier votre choix culturellement 🙂
Et le goût? J’allais oublier le goût: C’est bon, presque léger quand ils sont frais. Ca permet une petite régression quand il fait froid dehors.

11 réponses

  1. Ah ben ça y est, je viens de comprendre pourquoi je me faisais traiter de beignet dans un commentaire !!!!!!
    Merci pour cette précision historique…

  2. marrant, j’avais dans l’idée que les pfannkuchen n’étaient pas fourrés à la différence des Krapfen… est-ce encore une manifestation de mon allemand autrichien?

  3. I don’t understand what you blogged about – well, the essence thanks to those years of Latin and Spanish in school -, but the Pfannkuchen looks delicious!

  4. « Le 26 juin 66, quand il prononça ce discours », c’est 26 juin 63 sinon le discours est post-mortem

  5. et les pets de nonne , tu les connais hein ! les pets de nonnes !!!
    ich bin pet de nonne ; c’est vrai que ça craint ………

  6. salut je voulais te dire que les photos que tu fais sont vraiment trop belles tu es un super bon photographe et crois moi je m’y connais!!!
    Moi aussi j’adore l’allemagne surtout Berlin meme si j’y suis aller que 3 fois pendant 10 jours c’était trop bien.
    Big Bizzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wim Wenders Werkschau

Wim Wenders en cadeau sur Das Erste

Das Erste nous fait un super cadeau. La chaîne de TV nous offre quasiment toute l’œuvre de Wim Wenders, ou en tout cas le meilleur de son œuvre cinématographique, à retrouver dans la médiathèque. Au total 28 films et des

Kiba en kit - photo Didier Laget

Le Kiba qu’est-ce?

La première fois que je suis venu en Allemagne, c’était avec des Anglais qui avaient beaucoup d’a priori sur les Allemands ( ils vivent de bières, de choux et de saucisses ). Dans un Biergarten bien rempli, nous avions trouvé

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,