Bratwurstmeisterchaft et Sehnsucht

Bratwurstmeisterchaft A berlin - Photo copyright Didier Laget J’ai repris les cours d’Allemand. C’est ma troisième tentative. Cette fois, je sens que je vais y arriver. Pour faire passer la difficulté que j’ai avec les Reflexive Trennbare Verben, mon prof me fait découvrir des mots aussi romantiques, et profonds que Heimweh ou Sehnsucht, il n’ont pas vraiment d’équivalent en français et j’ai l’impression de découvrir un monde qui se cache derrière chacune de leurs syllabes.


Les cours se font à Dahlem. Sur le chemin de la station de Dahlemdorf, je réalise que le vocabulaire que je maîtrise actuellement est beaucoup moins romantique, je comprends sans problème l’expression « Berliner Bratwurstmeisterchaft », ça veut dire Championnat de saucisses de Berlin. La saucisse est une chose sérieuse.
Heimweh pour un Berlinois exilé.

3 réponses

  1. Là où on voit où se situent les connaissances…Bratwurstmeisterschaft…
    ou, après recherche d’habitation, renovierungsbedürftig!
    Un merci au passage pour ce blog qui donne de Berlin une si jolie idée.

  2. aaah les cours d’allemand à Dahlem… C’est à la FU?
    En tout cas, j’espère que tu apprécies ton « Zug nach… Krumme Lanke »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

feu d'artfice du nouvel an à Berlin

Feu d’artifice du nouvel an à Berlin en 2020

Pas de feu d’artifice à la porte de Brandenburg, à l’Europa-Center à Charlottenburg ou à la Zitadelle Spandau et vous habitez dans une des 56 Böllerverbotszonen de Berlin. Pas de panique, je vous offre 4 feux d’artifice du nouvel an

photos de Berlin en 2020

Photos de Berlin en 2020

Dans quelques heures on passe en en 2021, et c’est pas plus mal. Sur ce blog, je n’ai publié que 25 billets, c’est peu, mais je suis certain que 2021 sera bien mieux, pour commencer, les réseaux sociaux ne seront

La tour de TV de Berlin du mois de novembre 2020

La tour de TV de novembre 2020

La tour de TV de novembre, je l’ai trouvé sur une affiche collée à l’entrée d’une école de Kreuzberg. À côté de moi une maman essayait d’expliquer à son petit enfant, qui ne s’y intéressait déjà plus, trop occupé avec