Apparatschik au Karneval der Kulturen

Karneval-der-Kulturen A berlin - Photo copyright Didier Laget
C’était le Karneval der Kulturen dans Kreuzberg. On a fait le tour des lieux samedi soir.


Année après années l’affluence augmente et l’offre musicale est tellement varié qu’on aimerai que le festival dure plus longtemps, histoire de tout voir. Comme tous les ans, l’espace sous les arbres entre la Gedenkbibliothek et le Waterloo Ufer est squatté par une sorte de festival off spontané. Deux percussionnistes talentueux, arrivent a faire danser plusieurs centaines de personnes.
Karneval-der-Kulturen A berlin - Photo copyright Didier Laget
Il y a aussi plusieurs scènes très orientées musique des Balkans. Ambiance chaleureuse et tranquille malgré la foule.Tous le monde danse. Tout le monde mange des plats exotiques et surtout, tout le monde boit, à tel point que parfois on pourrait appeler le festival des cultures, le festival de la biture (voilà, ça c’est fait)
Apparatschik A berlin - Photo copyright Didier Laget
On a découvert Apparatschik ( Taiga tunes & Soviet grooves ) , un groupe Ukrainien Avec deux balalaïkas, un accordéon et une batterie, ils jouent une musique pas folklorique du tout, même plutôt techno, les boucles sont jouées à la balalaïka, les infrason viennent de la balalaïka basse et les effets de filtre sont fait à la pédale wha-wha ou avec un flanger poussé à fond. Encore une fois, tout le monde danse !

2 réponses

  1. Tiens je les ai pas vu eux pourtant c’est voyant comme instrument. En tout cas, c’était très sympa, surtout les festivals off. par contre, et désolé de faire mon français rabat-joie, je trouve quand même que le fait qu’il y ait des cadavres de bouteille überall et que le sol soit tellement dégueu qu’on a du mal à décoller les pieds du sol si on reste trop longtemps sans bouger, me gâche un peu le plaisir. C’est un peu le même problème avec les parcs dans Berlin, c’est souvent pas propre. Je demande pas le parc de Sceaux hein mais quand même qu’on puisse se poser les fesses dans l’herbe sans voir une capsule(ou alors loin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Berlingegencorona

#berlingegencorona

En pleine pandémie du Covid, une mamie de Berlin lance un message fort à l’encontre de ceux qui ne portent pas de masque. L’accroche qui se traduit par « Un doigt pour ceux qui ne portent pas de masque » m’évoque le

Wim Wenders Werkschau

Wim Wenders en cadeau sur Das Erste

Das Erste nous fait un super cadeau. La chaîne de TV nous offre quasiment toute l’œuvre de Wim Wenders, ou en tout cas le meilleur de son œuvre cinématographique, à retrouver dans la médiathèque. Au total 28 films et des