L’ange, où es-tu ?

ange A berlin - Photo copyright Didier Laget Voilà deux ans 5 mois et quelques semaines qu’on est sans nouvelles de Meringue, l’ange de la Mehringplatz. J’ai été sans doute le premier à alerter l’opinion publique, mais l’opinion publique s’en fou tellement qu’aucune enquête n’a été ouverte. Sauf que maintenant, la situation est plus grave qu’il n’y paraît.


On dit que les anges n’ont pas de sexe, mais c’est faux, c’est juste qu’ils n’aiment pas en parler, sinon comment voulez-vous qu’ils se reproduisent ?
Mais pour ce faire, il faut qu’ils rencontrent un ange du même genre. Et Meringue et Goldelse sont dans ce cas. Cependant, le temps presse, Goldelse sera bientôt trop vieux pour avoir un angelot. Et si Meringue ne réapparaît pas, s’en sera fini des anges berlinois. C’est déjà déprimant de voir le nid vide de Meringue, imaginez celui de Goldelse, vide aussi.
Malgré les températures hivernales, c’est le printemps, le moment idéal pour la reproduction des anges, alors Meringue, reviens, on ne t’en voudra pas.

Une réponse

  1. Mobilisons-nous ! Je propose que chacun se dévoue chaque dimanche en se drapant d’une toge, en se plongeant dans de la peinture dorée, en montant sur la colonne et en prenant la pause jusqu’à que l’ange revienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ampelmann en Catalogne

Ampelmann et l’Alt Empordà

Je suis actuellement à l’extrême sud de Berlin, dans une région qui s’appelle l’Alt Empordà, c’est tellement au sud de Berlin, que ce n’est plus l’Allemagne, c’est même carrément au nord de l’Espagne, région où je suis car l’hiver y

Arc en ciel sur la Berlinisch Galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité Radieuse à Berlin - Photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la