Yorkstraße, la rouille et la rue Watt

Yorkstrasse-S1 - Photo Didier Laget
Un jour, on regrettera les ponts de la Yorkstraße et leurs tags qui, disparaissent lentement. Déjà, le magasin le magazin de bricolage “Highway to Hell” fait une cicatrice trop lumineuse dans ce passage sombre, aux murs couverts d’affiches et du suif d’antiques locomotives. Ce passage qui évoque une machine à remonter le temps.

Il ne faut pas se leurrer, cette portion de la rue subira le même sort que la rue Watt à Paris.

On regrettera aussi les 2 832 marches qu’il faut monter pour passer de la station de métro U7 au S-Bahn.

En attendant, j’attends le S1 qui arrive dans 10 minutes, et j’entends les pas lourds de cette femme montant lentement les escaliers en aluminium et qui raisonnent au rythme d’une mélodie qu’elle a dans la tête. Des escaliers en alu qui brillent autant que les ponts rouillent.

Pour le moment, ça roule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,