World Press Photo 2007

World-Press-Photo A berlin - Photo copyright Didier Laget
2 bonnes raisons d’aller à la Willy-Brandt-Haus. D’abord pour y voir World Press Photo 2007. Cette expo présente ce qui se fait de mieux en photo journalisme.


World-Press-Photo- Franck SeguinFranck Seguin – Prix Sports Features, la grande classe
Au rez-de-chaussée on commence calmement avec des photos de sports et d’environnement. L’esthétique prédomine, c’est du très beau travail. Puis on monte d’un étage. Et là on se rend compte à quel point la terre est en guerre. Certaines photos sont très connues, cette voiture décapotable dans les ruines de Beyrouth au lendemain du bombardement israélien il y a quelques mois. D’autres le sont beaucoup moins et sont souvent insoutenables. Encore une fois, on se rend compte que les plus touchés par la violence des guerres et des fanatismes religieux sont les enfants et les femmes. La qualité et la dimension des tirages redonnent leur sens et leur pouvoir a des photos que l’on voit souvent qu’en vignette à la télé ou rapidement dans les journaux. En sortant, je me suis dit que l’Europe était bien confortable, s’agirait pas qu’on vienne nous la casser.
Le deuxième étage est consacré à de la photo plus artistique qui peut détendre après ce que l’on a vu plus bas.
La deuxième raison d’y aller est pour voir ce bâtiment de l’intérieur, on a rarement la possibilité d’y rentrer. Dessiné par Helge Bofinger, ce vaisseau de verre très lumineux a été construit entre 1993 et 1996, c’est le siège du SPD.
Allez-y, c’est gratuit jusqu’au 24 juin. On vous demandera simplement des papiers d’identité pour rentrer.
Stresemannstr. 28
10963 Berlin – Kreuzberg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arc en ciel sur la Berlinische galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la