White Trash Contemporary

white-trash-contemporary A berlin - Photo copyright Didier Laget Mariella Mosler – Volapük 3
Berlin Art Forum est fini, mais la galerie White Trash qui s’est déplacée d’Hambourg pour l’occasion, s’est installée dans un local provisoire de la Strausberger Platz et joue les prolongations.


white-trash-contemporary A berlin - Photo copyright Didier Laget Mariella Mosler – Volapük 3

L’occasion de voir le travail sur les masques de Mariella Mosler, qui vous fera prendre le bronze pour du carton ou du papier. Celui de Jörg Rode, dont il faudra regarder les yeux de sa femme de ménage de près, pour comprendre pourquoi elle s’appelle « Putzen bei Kippenberger ». Quant à Thomas Chapman, décidément partout à Berlin, et Nik Nowak, une de leur sculpture sonore « The flying seahorse from the little teufelsberg » vous accueille à l’entrée de la galerie.
white-trash-contemporary A berlin - Photo copyright Didier Laget Jörg Rode – Putzen bei Kippenberger

white-trash-contemporary A berlin - Photo copyright Didier Laget Nik Nowak & Thomas Chapman – The flying seahorse from the little teufelsberg

Pas d’hésitation, c’est jusqu’au 3 octobre
White Trash Contemporary
Strausberger Platz 19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,