Le tour du Schlachtensee

A berlin - Photo copyright Didier LagetUne toute petite balade, ça vous dit?


A berlin - Photo copyright Didier Laget
Le tour du lac de Schlachtensee est à faire en automne en hiver et au début du printemps, mais pas en été ni les week-ends (foule insupportable) ni quand il a plu car le chemin boueux risque de vous arrêter dans votre élan. Il faut un peu plus d’une heure pour le faire tranquillou. Ça tombe bien, on était un mardi en hiver et le soleil brillait.
A berlin - Photo copyright Didier Laget
Pour nous y rendre, nous avons pris le S1 à Yorkstrasse en direction Wannsee et l’avons quitté à la station bien nommée S-Bahn-Schlachtensee, 25 minutes plus tard et plus léger de 2,70€ (AB)
On sort de la gare, descend vers le lac et tout de suite on tombe sur le chemin qui en fait le tour. Les vélos et landaus peuvent l’emprunter sans problème. On a choisi de partir vers la droite. En partant vers la gauche nous aurions trouvé un loueur de barques qui est ouvert l’été.
On n’a pas trouvé un chat, mais beaucoup de canards qui faisaient des glissades sur l’eau gelée du lac et divers oiseaux qui faisaient des loopings au-dessus des arbres. On s’est demandé ce que devenaient les poissons sous la glace.
Après quelques virages on tombe sur la « Fischerhütte », un restaurant assez couteux et un biergarden moins cher qui offre quelques boissons chaudes (3,50€ le Late Machiato) des tartes moyennes et des soupes chaudes, le tout servi sans beaucoup d’amour. Mais les tables près de l’eau sont près de l’eau et rien que pour ça, on les aime.

A berlin - Photo copyright Didier Laget
Le reste est une balade agréable, voire romantique, avec de belles perspectives pour les yeux et des bancs pour s’asseoir et manger des Schinkenstullen, une pomme et une banane.
Après ça, 25 minutes de S-Bahn, 2,70€ de billet et retour dans le Kietz.

Et si vous en voulez plus, lisez 10 balades à Berlin et Autour.

3 réponses

  1. C’était ma première ballade à Berlin en automne 2011 quand nous avons (mon fils et moi) débarqué à Berlin pour préparer son installation en tant qu’étudiant. Fin septembre il y avait des gens qui prenaient des bains (nus) dans l’eau fraîche. Je ne me rappelle plus si nous avions fait une pause au soleil sur la terrasse, pris une bière (ou un café ? ou un chocolat chaud -mais l’envie y était sûrement- ?); puis sommes repartis avec la SB vers le Wannensee où nous avons pris la dernière mini-croisière des 9 lacs sur le pont supérieur d’un bateau qui nous a fait découvrir que Berlin est une ville « construite à la campagne ». Pour la Fischerhütte, au vue de la grande salle vitrée « années 30 ou 1900 » je me suis promis que j’y reviendrais. Ce que j’ai fait l’année suivante pour un dîner une samedi soir avec ami et famille. Personnel au petits soins dans un petit salon ambiance bibliothèque. Pour le prix, c’est vrai, un peu coûteux, mais bon, nous avons passé une très bonne soirée. A voir : les vielles photos qui racontent l’histoire du lieu et des gens qui le fréquentait, sur les murs des couloirs et cage d’escalier (je crois quand je suis allé au WC : ce qu’i=on peut faire aussi en fréquentant la terrasse …et que les allemands savent si bien faire : aller au wc d’un salon de thé en passant devant dans la rue , sans y consommer -lol- !!).
    QUESTION : C’est quoi un Schinkenstullen. ?

  2. J’aime bien l’ambiance. En Berlinerisch Stulle c’est une tranche de pain, un sandwich, c’est donc un sandwich au jambon. On peut dire qu’avec un Schrippe on a deux Stullen 🙂

  3. Merci ..et à 11h00 j’écoute « On va déguster » sur France-Inter. Là aussi on apprend pleins de choses sur la gastronomie et la cuisine ( émission pour gourmets !)
    Je résume : Si un Stulle est une tranche de pain, c’est donc un 1/2 sandwich !? (si on met une 1/2 tranche de jambon !!) et ainsi donc un Schrippe est un sandwich (entier !)
    Bon Dim à Berlin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,