Comment dire je comprends que dalle en Allemand?

Dans la gare - Photo copyright Didier Laget
Parler Allemand, c’est simple. La preuve. Comment dit-on je comprends que dalle en Allemand?

Je comprends que dalle, en Allemand, ça se dit Ich verstehe nur Bahnhof

C’est-à-dire, je ne comprends que gare (la gare, celle où vous prenez le train). Et donc pour une fois vous vous dites que là, ma rubrique Parler Allemand, c’est vraiment n’importe quoi, car je ne comprends que gare, ça ne veut rien dire et vous soupçonnez même que je vous mène en bateau, alors que non, parceque dans ce cas j’aurai dit Ich verstehe nur Hafen.

Je comprends que dalle

Déjà je comprends que dalle, avouez, que ce n’est pas évident. Dalle viendrait du mot romani, dail, qui signifie « rien du tout », je dis viendrait, car ont lit aussi que cette expression occitane viendrait de «que de l’aile à manger», c’est-à-dire pas grand-chose.

Ich verstehe nur Bahnhof

L’origine de l’expression, qui était à la mode dans les années 1920, en particulier à Berlin, n’est pas claire. Le Duden, qui en plus d’être un super dico est un des éditeurs chez qui nous publions… Le Duden donc, explique que « que quiconque a la gare comme point de départ d’un voyage en tête, ne peut penser à autre chose et ne pas écouter attentivement. » Selon d’autres dictionnaires, dont je ne donnerai pas le nom car ils n’ont pas eu, eux, l’élégance de nous publier, il semble que cette expression est apparue pendant la Première Guerre mondiale. Pour les soldats épuisés par la guerre, la gare était devenue le symbole du retour au foyer. Ils ne pouvaient suivre aucune conversation car ils « ne comprenaient que le mot gare »

Hans Fallada, utilise aussi cette expression à plusieurs reprises, notamment dans son roman Loup parmi les loups.

Dans un cas comme dans l’autre, la confusion sur l’origine de ses expressions règne et on comprend que dalle.

Je viens de réaliser avec honte que je ne vous ai jamais parlé de Hans Fallada ni de son superbe livre « Seul à Berlin », ( Jeder stirbt für sich allein ), que je vous invite fortement à lire.

4 réponses

  1. Quand j’habit Dortmund en 1990 on disait : »ich nix Baustelle » c’est à dire « moi pas chantier ». Mais je n’ai pas de Duden pour trouver une explication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Berlin me manque

Heimweh

Heimweh – Berlin me manque, mon amoureuse me manque. On a été confiné un mois en Catalogne où nous étions partis travailler. Au début c’était gérable, puis devant l’ambiance insupportable créée par les Mossos (police catalane) et par Quim Torra,

1er-mai-a-Kreuzberg A berlin - Photo copyright Didier Laget

Le Premier mai à Berlin

Pour le premier mai, Berlin est à la fois une ville éxaspérante et géniale, c’est le dosage qui varie et qui fait que depuis cinq/six ans, je quitte Berlin pour aller au bord d’un lac, le temps que tous les

Antoine Villoutreix Tranquillement

Antoine Villoutreix – Tranquillement

Quoi de mieux en cette période covidée que de chanter de nouvelles mélodies et de se trémousser sur de nouveaux rythmes. Réjouissons-nous, car Antoine Villoutreix, nous offre Tranquillement, dont la version numérique sort le 10 Avril. Mélodie Avec Tranquillement, Antoine