Chorégraphie des masses

Choregraphie-des-masses A berlin - Photo copyright Didier Laget
Cette exposition traite de l’interaction entre le sport, l’architecture et les fans, en partant des premiers Jeux Olympiques jusqu’à nos jours et vu sous trois angles, le sport et la politique, le sport et le commerce, le sport, les hooligans et les fans.


Les masses de gens m’effraient, que ce soit pour un match de foot de la coupe du monde, un méga concert, les pèlerins qui tournent autour de la Kaaba, les milliers de touristes vomis au même endroit par des files de bus, les vacanciers agglutinés sur des plages, les grandes réunions politiques ou le Carnaval de Rio. J’ai peur de ce moment où les gens perdent leur esprit critique pour s’abandonner à une absence de conscience collective, prêts à célébrer sans retenu, le soleil, un Johnny Halliday, un buteur de l’OM, la Joconde, un dieux ou un tyran.
Pas de totalitarisme sans l’acceptation de la foule.
Le film vertigineux qui conclut cette expo justifie à lui seule sa visite, il y montre ces foules dans l’extase et l’abandon, sur une bande son impressionnante.
Réalisation : Hannah Leonie Prinzler
Composition sonore : Titus Maderlechner
Vous n’avez aucune raison de ne pas y aller, d’autant plus que c’est gratuit et que c’est avec Reise nach Jerusalem une des expos importantes de cet été.
Choreographie der Massen, jusqu’au 12 aout 2012
Akademie der Künste
Pariser Platz 4
10117 Berlin
Du mardi au dimanche de 11h à 20h
Pour info :
• Lire le billet sur les Jeux Olympiques à Londres du Monde:
Le CIO a besoin « d’une dictature ou d’un pays ultralibéral pour imposer ses règles »
• Un autre billet sur ce même thème.
Comment la propriété intellectuelle a transformé les Jeux Olympiques en cauchemar cyberpunk.
• La version PDF de La Psychologie des foules de Gustave Le Bon. Dont une extrait ouvre l’exposition.

Choregraphie-des-masses A berlin - Photo copyright Didier Laget

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,