A la Berlinische Galerie

arno-fischer-berlin-strausberger-platzPhoto: Arno Fischer, Ost-Berlin, Strausberger Platz, 1959< En ce moment la Berlinische Galerie fait fort. (Ca, c'est de l'intro !)
Dans le cadre du 4è Mois Européen de la Photographie on peut y voir le travail, beau et touchant, d’Arno Fischer, portraits et ambiances de Berlin Est et Ouest.
Aussi, « Menschen, Dinge, Menschenwerk« . Une série de photos d’Emil Otto Hoppé, prisent entre 1925 et 1929 et d’une telle évidence qu’on est sans mot, surtout devant ses photos d’usines. On est entre Käthe Kollwitz et M le maudit.
Dans le cadre de Mutation III je vous recommande plus que vivement « Guantanamo: If the light goes out » (pour plus d’infos, voir ce billet), et aussi Topographics of the Insignificant« .
Et enfin « Art Show » de Kienholz une installation qui appartient à la collection permanente du musée mais que je vois pour la première fois, et qui vaut son pesant d’or (ça c’est pour finir au même niveau que l’intro ). On se retrouve pendant le vernissage d’une exposition et on a le droit de toucher les « objets », c’est même recommandé.
C’est jusqu’au 28 février 2011, pour seulement 8€. On aurait vraiment tort de se priver.
Berlinische Galerie
Alte Jakobstraße 124-128
10969 Berlin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Arno à berlin - Photo copyright Didier Laget

Arno en concert à Berlin

J’ai vu Arno plusieur fois sur scène, nottament avec son groupe TC Matic, bluesy avec Charles et les Lulus et enfin lors d’un mémorable concert à Berlin en 2010 à la Kesselhaus. C’était vraiment génial. Arno est décédé il y

Ampelmann en Catalogne

Ampelmann et l’Alt Empordà

Je suis actuellement à l’extrême sud de Berlin, dans une région qui s’appelle l’Alt Empordà, c’est tellement au sud de Berlin, que ce n’est plus l’Allemagne, c’est même carrément au nord de l’Espagne, région où je suis car l’hiver y

Arc en ciel sur la Berlinisch Galerie

Pluie d’arcs en ciels sur Berlin

Depuis quelques semaines des arcs en ciels fleurissent à travers l’Allemagne, que ce soit des drapeaux près de l’église Heilig-Kreuz-Kirche à Kreuzberg, une vieille pub pour Coca sur le toit de la Spitteleck-Hochhaus qui a été détournée, d’autres drapeaux sur

Cité Radieuse à Berlin - Photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma