Bière pour canaris

cannabia- A berlin - Photo copyright Didier Laget
Il y avait deux canaris dans la cage. Un couple “ sinon ils sont malheureux ”. Ils chantaient toute la journée. Tant de bonheur réjouissait ma tante, mais elle était bien la seule dans l’immeuble, car leurs sifflements résonnaient dans la cour et plus d’un voisin aurait aimé les voir dans la bouche d’un chat. Elle les nourrissait avec des graines de chanvre et leur versait régulièrement de la bière dans une petite coupelle. En fait, ses oiseaux n’étaient pas heureux, ils étaient alcooliques, bourrés du soir au matin. Si cette scène s’était passée de nos jours à Berlin, elle aurait certainement acheté de la Cannabia au Karstadt du coin. J’ai goûté.


Une bière au chanvre, quelle drôle d’idée ! Je l’ouvre, pschitt !, et me sert un verre, floush blou blou bloublou, ça mousse, pchhh. L’odeur est herbacée, mais le goût un peu sucré et suave n’est pas très intéressant. Elle est Bio et brassée en Allemagne, mais pourquoi l’appeler Cannabia ? Pourquoi pas CanariHappy ? Et puis pourquoi mettre une feuille de châtaignier sur l’étiquette ? Et ce code couleur qui rappelle la Jamaïque ? Décidément, je ne comprends rien au marketing moderne.

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cité radieuse à Berlin - photo Didier Laget

la Cité radieuse irradie toujours, surtout l’été

Berlin est quasi-vide, pas à cause du virus, mais à cause des vacances, j’en profite. Je suis retourné voir la Cité radieuse. Ici on l’appelle aussi, Le Corbusierhaus, Corbusierhaus Berlin ou Wohnmaschine. C’était tranquille. J’ai pris une photo, c’est ma

Cami Stone par Carola Neher - photo Berlinische Galerie

Portraits de femmes à la Berlinische Gallerie

Il vous reste deux jours pour voir une expo magnifique à la Berlinische Galerie : Schau mich an! portraits de femmes des années 20. 24 œuvres qui mettent en lumière (c’est le cas de le dire) différentes pratiques de la

Tiny planet - Berlin L’Astronaut Cosmonaut

Tiny planet Berlin

La pandémie m’a bien impacté, psychologiquement, mais aussi professionnellement, annulation d’expos, publication de livre reportée. Alors pour compenser cette chute de mes revenus, j’ai commencé une nouvelle activité, et dommages collatéraux de celle-ci voici quelques Tiny Planet de Berlin vide,