William Kentridge au Gropius Bau

William Kentridge-Le Voyage dans la Lune - Photo William Kentridge

William Kentridge-Le Voyage dans la Lune – Photo William Kentridge

S’il y a une exposition à voir ce mois-ci, c’est bien NO IT IS ! au Gropius-Bau. Elle est signée de l’artiste Sud Africain William Kentridge, qui est à la fois peintre, sculpteur, vidéaste et metteur en scène. Son œuvre associe critique politique, humour, un crayon puissant, une palette de couleurs très personnelle et du rythme. Ce mélange m’a subjugué ou si vous préférez j’étais unterjocht.

William Kentridge-Le Other Faces - Photo William Kentridge

William Kentridge-Le Other Faces – Photo William Kentridge

Cinq pièces du Gropius Bau lui sont consacrées, il faut vraiment prendre le temps de s’arrêter dans chacune d’entre elles. Dans la première, un hommage à Georges Méliès, 7 vidéos tournent en boucle, asseyez-vous parterre et pivotez pour voir la suivante, ne passez pas en jetant juste in plein d’oeil, car vous penserez avoir compris et en fait vous aurez tout raté. Le Voyage dans la Lune est à la fois drôle et très touchant.

William Kentridge-Mine - Photo William Kentridge

William Kentridge-Mine – Photo William Kentridge

La deuxième salle, Contingent Facts, est un cabinet des curiosités où William Kentridge nous propose vidéos, images stéréoscopiques, sculptures, dazibao, collages et des gravures de Goya, Dürer et Hopper.

IF & est une salle de projection dans laquelle sont présentés ses dessins animés réalisés au fusain. 7 courts-métrages fascinants, qui fonctionnent en séquences fluides s’imbriquant les unes dans les autres, le récit se déroulant sans qu’on y voit de rupture ou de cassure.

More sweetly play the dance est une installation vidéo gigantesque dont je ne dirais rien pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte, mais qui a elle seule justifie le prix du billet. En résumé, je dirai plein les yeux, plein les oreilles et pleins de sens. (En fait je pourrais faire ce commentaire pour chacune des pièces)

Particular Collisions est le deuxième cabinet des curiosités.

Le parcours fini avec The refusal of time, une immense installation vidéo construite autour d’un mécanisme en bois qui donne le rythme à 5 projections vidéos.

Réservez au moins 2 heures pour tout voir et attention, c’est jusqu’au 21 août!

Plus d’infos:
NO IT IS ! William Kentridge au Gropius-Bau

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *