Un bon cancer biologique

J’appuyais un peu plus fort avec les pointes de la fourchette et le jaune d’oeuf s’écoula dans mon assiette. J’ajoutais une pincée de sel, brisais un morceau de baguette, le trempais dans le jaune et le dévorais. Markus avait fini de manger depuis longtemps, il était occupé à déloger les graines de quinoa qui s’étaient coincées entre ses dents.


Markus est écolo et bio à cent pour cent. Il a sa carte du LPG, ne consomme que des produits labellisés Demeter. On prends un gros petit déjeuner tardif. Il n’a presque rien mangé. Aujourd’hui il est de bon humeur et m’évite les réflexions du genre « tu ne devrais pas manger ça », « tu savais que la peinture dans ton salon contient 0,05 pico grammes par 100 litres de xenophilyocarbol dextroseisé, un truc hyper cancérigène… », « Quoi! t’es venu en avion, t’es fou, t’aurais du prendre le train ».
Mois aussi je suis bio, mais j’en fais pas tout un plat. Ou plutôt si, j’en fais tout un plat, j’aime bien manger, pour moi ce n’est pas qu’une opération mécanique et quasi médicale et si je ne trouve pas de bio ou bien s’il est vendu au prix de l’or, je prends autre chose. Et puis je ne fume pas. Moi. Lui si.



Markus l’écolo fume deux paquets par jours. Au moins. Là, tandis que je me régale avec mon oeuf sur le plat et des baked beans, je le vois jeter son cure-dent et se rouler une cigarette. Je lui fais remarquer que je n’ai pas fini de manger et j’ajoute :
– Tu me fais marrer avec tes grandes théories, tu es écolo et tu génères autant de Co2 que la Chine et les USA réunis. Au bout du compte, tu vas peut-être mourir d’un cancer. Malgré toutes les précautions que tu prends.
Il ne me répond pas et fait glisser vers moi son paquet de tabac.

Joli design, un indien qui fume le calumet. Typo sympa, le tabac s’appelle American Spirit.
– Vas-y, lis ce qui y a écrit sur le paquet.
Je lis:
Mélange biologique.

Je continue et je résume. En gros c’est un tabac bio, qui a poussé de manière naturelle (à l’Indienne) sans pesticide. Et contrairement aux autres tabacs, il ne contient aucun conservateur ou autre propylenglicol. Après la lecture du roman écrit sur le paquet, on en déduirait que c’est un tabac bon pour la santé.
Il me montre son papier à rouler. C’est la même chose, pas de traitement au chlore ni rien. La colle est une gomme arabique naturelle.
Je suis sans mot, Markus l’écolo sourit, les gens du marketing se frottent les mains.

You may also like...

36 Responses

  1. polymagoo dit :

    Et bien sûr il n’est pas chez Vatenfall(Krümmel oblige)
    Dans son cas le ridicule peut tuer, et franchement, je comprends pas que ces gens se cachent derrière l’écologie pour eviter de reconnaitre qu’ils sont des curés ou des ayatolahs insupportables.
    Vive le nucléaire
    (Le pire c’est que ca pollue moins que le petrole !)

  2. Laurent dit :

    Et la pub, qu’est-ce qu’elle dit? Fume c’est du bio!

  3. NaïKi dit :

    N’importe naouak

  4. Noël dit :

    Le bio et l’écologie sont maintenant des prétextes à tout. Souvenez-vous du ministre de l’Écologie Borloo qui est allé au Groenland avec son avion, un Airbus A 319, pour vérifier que la banquise fond. Comme si on ne le savait pas. Jean-Louis Étienne, Yann Arthus-Bertrand (qui étaient avec lui ) et Nicolas Hulot n’arrêtent pas de nous le dire depuis longtemps.

  5. John dit :

    J’aime beaucoup le ton doux-amer du billet, et j’agrée avec le fond
    🙂

  6. Benji dit :

    Au fond, personne n’est dupe, ton ami se donne seulement bonne conscience… Très fort le marketing en tout cas 😉

  7. Grummfy dit :

    marrant,
    mais en même temps, s’il fume (chacun a sa drogue, son échappatoire, …), autant fumer un truc qui contient le moins de saloperie possible …
    l’histoire ne dit aps sii les cancer causé par le tabac l’est par le tabac ou par le produit ajouter dans les cigarettes … (lisez la tonne de produit avec les tabac et vous comprendrez que c’est assez spécial …)
    /me ne fume pas

    • lucas dit :

      je suis daccord tant qua fumer autant se donner une chance et eviter les 600 quelques produit additifs qui rendent accrocs ce nest pas la nico qui rends accro sans justifier le fait que la cigarette tue mais bien les additifs melanges a la nicotine qui rendent accro donc …………………soyons un peuau courant du moins dans le tabac ya nico-goudron-et monoxyde carbone en brulant cest ce qui est cancer donc voila

  8. Encore plus dément que ma voisine qui me parle régulièrement des radiations nocives de l’antenne relais de téléphone située à 200 mètres en fumant comme un pompier.
    Je ne croyais pourtant pas ça possible !

  9. marina dit :

    Que le tabac soit bio ou pas, la problème à régler est la dépendance à la nicotine et puis surtout surtout le grand lavage de cerveau et les idées reçues avec lesquelles les markets de l’industrie du tabac nous ont berné! On est dépendant dès la première cigarette et tant que l’on cède à la tentation, on peut toujours courrir pour s’en débarrasser…

  10. hed dit :

    Et si le tabac bio n’était pas dangereux pour la santé,
    http://www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/08/28/du-polonium-du-tabac-et-un-secret-bien-garde_1089115_3244.html
    voir au aussi le documentaire le scandale du siècle du doc André Gernez à propos du cancer
    http://fr.youtube.com/watch?v=3iDHBcsD_mY

  11. pp dit :

    Ce tabac bio maketing certes mais en même temps qu’est-ce qui n’est pas marketing ?
    A propos d’hypocrisie il faut ouvrir les mirettes :
    si il n’y a pas un marché derrière, des acheteurs, des bénéfices à se faire et de la pub le « bio » ne touchera que quelques allumés aisés des centres villes quelque soit le produit.
    Alors l’argument bien-pensant « tout ce qui est maketing c’est le mal » (du bon normatif bien moralisateur) me semble un peu faible pour ridiculiser toute initiative. D’autant que une recherche sur le web vous montreras que cette société est sérieuse et vraiment responsable. Une lecture complète du « roman » sur le paquet montrera que la sté reconnait son tabc aussi dangereux que les autres.
    Il faut dire que je suis un incorrigible fumeur bien qu’occasionel qui respect des autres bien entendu (je ne fume que chez moi quand je n’ai pas d’amis non fumeur) avant que les foudres des hygiéniste m’accusent d’assassin. Donc ce produit me semble très intéressant.
    Je pense qu’il n’y a rien de paradoxale la dedans. J’aime le tabac (point non négociable) alors autant qu’il soit cultivé de façon durable et avec le moins d’additifs possibles. Et si j’ai CHOISI de m’intoxiquer avec le tabec, en revanche je n’ai PAS choisi de me prendre dans la figure le pot d’achappement des 4*4 à Paris. Là est la nuance.
    Petit rappel pour les ayathollas : le C02 produit par les feuilles de tabac ne pose pas de problème puisque issu de la biomasse. EN gros le CO2 des feuilles provient du Carbone de la photosynthèse de ces même feuilles. EN clair comme pour le feu de bois le bilan carbone est nul.

  12. Maruschka dit :

    Oui c’est du marketting, mais au moins, ils faut ça bien! C’est le fonctionnement trés différent des autres fabriquants de tabacs, ils sont du moins beaucoup plus responsables et intelligents. A quoi bon critiquer? Eux au moin leur marketting est plus intelligent pour la planête. Le mieux c’est d’aler lire là: http://www.grainesdechangement.com/newsletterjuinjuil07.htm
    Il ne faut pas fumer mais tant qu’à fare, autant le faire bien!

  13. Shah dit :

    Quand on apprécie le tabac pour son plaisir (je fume 3 cigarettes par jour), autant fumer ce qu’il y a de plus naturel.
    J’ai acheté la cigarette Yuma, produit du commerce équitable, composée de tabac pur cultivé sans pesticides et sans additifs.
    La cigarette se consume moins vite, elle a un gout végétal et ne me pique pas la gorge.
    J’ai trouvé l’alliance parfaite entre ma consommation de café et de tabac quotidienne !

  14. We Are Star Stuff dit :

    Alors que la consommation de tabac n’a cessé de décroître ces 50 dernières années, les cancers ont eux suivis une courbe totalement inverse, donc le tabac a bon dos. Evidemment, il vaut mieux s’abstenir de fumer mais c’est un fait avéré que le plus nocif n’est pas le tabac en lui-même mais toutes les saloperies, plutonium et autre kryptonite rajoutés par les fabricants pour intoxiquer les fumeurs. Il en de même pour toutes les drogues, les produits de coupe sont toujours plus néfastes que le produit pur. Donc, la mise sur le marché de tabac sans additif est une bonne nouvelle, je serai même pour l’interdiction des autres tabacs.

  15. marie dit :

    qui peut me dire ou trouver les yuma ? mon buraliste veut bien en commander si je prends la cartouche, mais n’ayant jamais essayé, je ne suis pas sur qu’elles me plaisent…merci

  16. Manu dit :

    j’aime bien cette façon de caricaturer l’écolo et de le descendre sous prétexte qu’il a une faille ….. et en plus ça permet aux autres d’en remettre une couche et de se sentir bien mieux.
    Perso je bouffe bio et j’adore la labélisation DEMETER, j’suis végé et je ne fume pas … oups mais comment fais je alors pour profiter de la vie lol !!
    Rassurez vous je bois un qd même … ça vous va ça alors ?
    Et au fait les produits qu’achète le responsable de ce billet ne sont pas soumis à du marketing ??? enfin moi j’dis ça … j’dis rien !!
    Mais au moins ça soulagera les anti-écolos ;-))

  17. jean baptiste dit :

    je cherche du yuma

  18. kedjey dit :

    Pour celles et ceux qui sont à Paris, j’achète les Yuma (cigarettes ou tabac à rouler) au tabac de la rue mouton duvernet dans le 14eme (juste à coté de la mairie)

  19. sylvaine dit :

    Le bio n’est pas seulement bon pour la santé, c’est avant tout une culture respectueuse de l’environnement ! La culture conventionnelle du tabac est une catastrophe écologique, avec ces millions de litres de pesticides répandus chaque année. Si tous les fumeurs pouvaient acheter du tabac bio, ce ne serait probablement pas un progrès en matière de santé publique, mais ça serait assurément un progrès en matière de santé de la planète. Vous avez raison de vous moquer des donneurs de leçons, mais pas de dénigrer le principe d’une culture du tabac moins nocive pour les sols, les eaux et l’air.

  20. Anonymous dit :

    Que le tabac soit bio ou pas, sa combustion entraîne la formation de goudron (intrinsèque à la plante)…donc, oui, le tabac bio est cancérigène…

  21. bailly dit :

    Bonjour,
    En fait ne s’agit il pas d’une confusion entre « bio » et « bonne santé ».
    Bien sur que la consommation de tabac bio entraîne des risques mais la législation oblige de le préciser (comme sur l’alcool).
    Les gens qui ne fument pas comme moi devraient être heureux de ne pas subir les conséquences de la culture industrielle de cette plante, un label bio pourrait empêcher également l’utilisation probable de tabac OGM.
    Je préfère un agriculteur en bio qui fume du tabac bio et donc qui assume sa santé et ne nuit à personne qu’un producteur industriel qui ne consommera pas sa production mais se fera un petit jardin à part.

  22. Ferrero Juan dit :

    Moi je fume du tabac Domingo sans additifs 100% tabac mais bon ca empèche pas de tomber malade mais bon autant fumer un tabac qui à un bon gout et qui n’a pas de merde d’additif 🙂

  23. Anonymous dit :

    On trouve du Yuma à Carcassonne dans pas mal de bureau de tabac ( celui en face de la gare par exemple). Par contre si vous avez des adresses sur Toulouse ?

  24. clopinette dit :

    le bio n’enlèverait rien ou presque à la toxicité du tabac. Bref, ce serait un écran de fumée pour masquer le danger d’un produit qui fait chaque année, selon l’OMS, 6 millions de morts dans le monde. « Ce qui tue, dans la cigarette, c’est le monoxyde de carbone, les goudrons, les hydrocarbures aromatiques… Si les fabricants lancent des paquets labellisés AB, ce serait de la publicité mensongère, dans le seul but de vendre plus. On les attend au tournant », prévient le professeur Yves Martinet. Avant de s’assurer d’un détail : « Vous fumez ? » « Oui… Enfin, juste un peu », dis-je au président du Comité national contre le tabagisme avec une pointe d’hésitation.

  25. Oui, enfin, c’est peut-être mieux bio que plein d’additifs. C’est juste moins nocif.

  26. Zilk dit :

    Lucky Strike a sorti ses cigarettes sans additif, article intéressant ici :
    http://oazar.eu/on-s-en-grille-une.php

  27. Jonya dit :

    Bonjour, je recherche du tabac YUMA a lyon, quelqu’un connaît un tabac qui en vend?
    MERCI:)

  28. Andréa dit :

    On peut trouver du YUMA au buraliste place Jean Macé (en sortant du métro)

  29. sol dit :

    Bonjour,
    Il est bien beau d’argumenter avec des informations obsolètes.
    http://www.noslibertes.org/dotclear/index.php?post/2012/04/25/La-%C2%AB-Prison-%C2%BB-atomique-vue-par-Paolo-Scampa
    Tout un système rhétorique de culpabilisation s’effondre. La réalité c’est que le lobby nucléaire désinforme la populations depuis 3 générations.
    Couvrant deux domaine fondamentaux des affaires humaines, l’énergie et la guerre, dans une société ou le profit devient plus important que le bien commun, il ne fallait pas s’attendre à se voir servir la vérité sur un plateau.
    Les populations indigènes fument du tabac cultivé par leur soin depuis des éons et je ne pense pas qu’il n’ai jamais connu le cancer.
    Il est clair que eux le consomment la plupart du temps lors de rituel pour diverse utilités.
    Notre mode de consommation inconscients ne nous protège pas des effets d’un excès.
    Le fait de remettre la faute sur une substance à l’avantage de nous couvrir les yeux quand à la réalité quelques peu cynique de la situation.
    Je fume avec plaisir du Yuma et de l’American spirit et je remercie ces deux entreprises pour leur engagement afin de nous permettre de pouvoir avoir accès à un produit sain.
    L’omerta sur les fumeurs est une bien belle façon de se servir de l’effet « chasse au sorcière » et de brider toute forme d’esprit critique sur ce sujet.
    A titre de comparaison et d’exemple je vous parlerais des boissons « light » en vente dans tout les commerces qui contiennent un sucre de synthèse, l’aspartame, hautement cancérigène.
    Les industriels mettent tout dans n’importe quoi, du moment que cela ce vend. Et cela fait mieux vendre, pourquoi se priver ?!
    Aujourd’hui, la science est au mains des multinationales et des business plan. Le dogme néolibérale tente de nous aveugler quand à ces méfaits sur la santé et le devenir de l’être humain.
    C’est à nous qu’il incombe de nous rééduquer et internet est un merveilleux outils pour apprendre à vous servir de votre discernement. Éteignez votre télévision et regardez vous un documentaire choisis par vos soins 😉
    La fondation Science citoyenne œuvre pour un contrôle des citoyens sur l’orientation de la recherche et ses applications.
    http://sciencescitoyennes.org/tag/bioethique/
    Merci de m’avoir lu.
    Sol

  30. jsf dit :

    Même avis que Sol, je pense aussi que les dangers liés au tabac sont négligeables par rapport aux bénéfices pour la santé.
    Je fume également du Yuma.
    Voir par ex :
    http://www.sott.net/articles/show/139304-Let-s-All-Light-Up-

  31. Madi dit :

    Il y a quelques jours, sur Arte, un reportage Cash investigation montrait la puissance des industriels du tabac, bio ou pas. A voir

  32. BerlinVécu dit :

    Et la semaine dernière la quantité de pesticides utilisés par l’agriculture en France. Hmm le bon tabac.

  33. Lou dit :

    Yuma et American Spirit ne testent pas leurs produits sur les animaux, je trouve ça top. Surtout quand on sait qu’en plus d’être cruel, c’est inutile. Quand on fume, on sait que c’est mauvais. Pas besoin d’intoxiquer des pauvres animaux pour tenter de prouver le contraire.

  34. Napsolo dit :

    Je fume de tout et je suis pas encor mort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *