Perdre la tête


Il y avait le Vicomte pourfendu d’Italo Calvino, voici l’ouvrier sans tête. Qui est-t’il ? Sur la stèle, un hommage aux paysans pionniers. On ne comprend pas bien. Deux dates 1914-1918, là on voit mieux. Le paysan pionnier est armé d’un fusil et de deux grenades. À la main, il tient quelques feuilles de chêne et une pioche sur l’épaule. Comment s’est-il fait ça? Faut-il voir un lien avec çà ?

Cette statue lugubre se trouve sur une des deux églises les plus sinistres de Berlin. La Kirche am Südstern. Brrr! Être une statue sans nom ni tête, c’est pas une vie.

You may also like...

2 Responses

  1. jeff gburek dit :

    i think this is WW1 memorial, and the dates probably refer to all of those killed on the particular battalion which is written under the statue itself…did you ask anyone about it? i live nearby and also find it an fascinating but frightening image

  2. Didier dit :

    I asked around but got no real answer. I whish he’d get a head on, it’s nearly painfull to see « him » in this state.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *