Le ticket de la BVG

La BVG gâche quotidiennement la vie de millions de passagers. Ceux qui n’ont pas de billets, avec des contrôleurs dignes de la STASI et ceux qui en ont, en gardant l’argent des billets pour se payer des Beck’s au lieu d’entretenir le réseau et les trains. Le résultat : plus assez de trains en état de marche. Et pour se faire excuser, encore une fois, si vous achetez un billet le samedi ou le dimanche, il est valable toute la journée comme une Tageskarte. Et ce, pendant tout le mois de février.

You may also like...

4 Responses

  1. Je trouve que la BVG est nulle, mais pas forcément pire que la RATP, ou le London Underground. Enfin, à chacun son expérience en la matière.
    Et je trouve les contrôleurs des billets vraiment sympas et pas très attentifs : avant que je prenne l’habitude d’avoir toujours une Monatskarte, ça m’arrivait très souvent de me faire contrôler avec un billet périmé et ça passait à tous les coups. Peut-être ai-je été particulièrement gâté 🙂

  2. jeremie says:

    c’est vrai que les controles ont un peu la STASI Touch quand une fois les portes refermées un contrôleur -crie- informe leur présence d’un chaleureux “Kontrol!”.
    J’attends les températures positives pour ne plus me posr la question vélo/S-Bahn?

  3. Greg says:

    La BVG n’est pas le S-Bahn, ce sont 2 sociétés différentes. C’est surtout le S-Bahn qui nous pourrit la vie, la BVG est bien plus compétente. 🙂

  4. Laetitia says:

    Je me souviendrai de l’amende de 40 euros pour ticket non valide. Métro Bruxellois – U-Bahn/S-Bahn Berlinois pas le même combat.
    La négociation en trois langues n’a pas eu beaucoup d’effets.
    Mon portefeuille s’est senti plus léger et j’ai râlé un bon coup.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *