Le squat du 25 Schlesische Straße


Il paraît qu’aujourd’hui c’était le dernier jour de l’été… Pardon? de quoi? L’été? Il y a eut un été cette année? Donc c’était l’été. Un dimanche idéal pour vider le squat au 25 de la Schlesische Straße. Les habitants sont sans doute tous dehors avec ce beau temps. Alors le patron de la Geldistmeingott Bank, propriétaire dudit squat a appelé ses amis les Bullen et leur a dit, virez moi cette racaille immédiatement je veux vendre l’immeuble.



Chaque fois que la police intervient sur un squat, ils mettent le paquet. Pas d’hélicoptère cette fois mais plusieurs centaines de samouraïs verts bloquaient la rue. Le plus étonnant c’est l’attitude des samouraïs en questions. Alors que le CRS parisien, les yeux exorbités et débordant de testostérone est dans la provocation, le samouraï vert est très calme, presque en retrait. C’est encore plus impressionnant.
Etonnant aussi, la foule présente. Bien entendu, beaucoup de militants, punks et alternatifs mais aussi des gens qu’avec pleins de guillemets, je qualifierai de «  » » »normaux » » » », de tout âges et de toute classe sociale. Et pas q’un peu. On se retrouve dans des situations, où un punk discutent avec un… on va dire, type pas tatoué, ni percé et sans cuir noir, les deux sont contre cette situation mais la manière de le dire est différente. Et quand un policier rejoint la conversation… Je ne vais pas dire que tous le monde il est beau, tout le monde il est gentil mais je pense que le lien social est toujours présent dans la société allemande.
Quoiqu’il en soit, le résultat est le même, le squat est fini. Comme celui de la Brunnenstrasse qui a été vidé il y a deux ans et qui est, depuis inoccupé. Quel gâchis.
Tous le monde parle du Tacheles, qui continu, mais c’est l’arbre qui cache la forêt. Est-ce qu’un jour Berlin sera aussi stérile que Dubaï ? C’est très possible. Hier il y avait une manif contre la hausse des loyers et les rénovations au prix fort.
Petite mis à jour.
J’ai à peine fini la rédaction de ce billet que j’apprend que l’entraînement des CRS est dans le sens de montrer sa force, histoire de faire peur. Comme quoi, je suis un super bon observateur. Mais cette tactique pourri bien les situations tendues et génère de la violence. La police allemande fonctionnait de la même manière jusqu’à il y a quelques années, quand ils ont complètement changé pour une attitude plus en recul. Ce qui ne les empêche pas d’être très baraqué aussi 🙂

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *