Le retour des Q.I. d’huitre

A berlin - Photo copyright Didier Laget
La Friedrichstraße est embouteillée. A part les vélos et les piétons, rien ne bouge. Au milieu de cette gelée automobile, un Hummer Extended Limo blanc. Au volant, Dirk (c’est écrit sur le par-brise) a une érection rien que de savoir qu’en ville il consomme 40 litres aux 100km et qu’à l’arrêt c’est pareil.


Derrière il y a Dof. Il est tout seul. Comme les vitres du machin sont tintées, personne ne le voit, alors il met la sono à fond, avec des graves dans les boomers à te faire sortir le cerveau par les oreilles.
Ça ne marche pas, personne ne le regarde. Il doit faire -5 mais, il ouvre les fenêtres et y passe la tête. Il fait un “coucou” dès qu’il voit un femme passer, éventuellement il cri un “hi!” qui ne déclenche aucun écho. Dof est seul dans un Hummer, qui, malgré quelques tentatives, ne sera pas capable de s’échapper du bouchon en tournant dans la Kochstraße, car avec cette circulation, son angle de braquage est beaucoup trop important.
Il se retrouve donc à faire du surplace dans la Friedrichstraße.
A 250€ l’heure ça vaut vraiment le coup… Se dit l’huitre.
Au moins, “du surplace dans la Friedrichstraße”, ça rime. C’est déjà ça.

You may also like...

2 Responses

  1. rudy says:

    et il ose interdire l utilisation des trabants dans berlin qui consomme 6 fois moins

  2. Laurent says:

    On sent bien que tu les aimes 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *