Un mur

EunSook-Lee A berlin - Photo copyright Didier Laget


EunSook-Lee A berlin - Photo copyright Didier Laget Ce n’est pas le mur de Berlin, mais le mur d’EunSook Lee.
EunSook Lee est coréenne. Son pays natal est coupé en deux par un mur, tout comme l’était l’Allemagne jusqu’en 1989. Son mur est fait de feuilles de plastique fluorescent sur lesquels elle a gravé les noms de 5000 familles coréennes qui ont été séparées par le mur de Corée. Parmi ces noms, celui de son père qui fuit le régime communiste a 93 ans laissant ses 4 enfants qu’il ne revit jamais. Ce mur symbolique, qu’elle a construit devant la porte de Brandebourg, tombera le 9 novembre, jour de célébration de la chute du mur de Berlin.
EunSook Lee

You may also like...

3 Responses

  1. Superbe et impressionnant !

  2. Christine dit :

    C’est bourré de symboles et très beau, dommage que nous ne le verrons pas lors de notre séjour en fin d’année ! Ce mur est donc tombé vendredi ? Merci pour la photo, plus réussie que la plupart de celles que j’ai vues dans les journaux et magazines.

  3. nini dit :

    c’est trop beau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *