Grabstein à Neukölln

Grabstein-a-Neukoelln A berlin - Photo copyright Didier Laget
Je croyais naïvement que quand on est mort on n’a plus de problème de logement. Pourtant, après vingt, trente ou cinquante ans dans la fosse, à la fin de la concession, on se retrouve SDF. Et les pierres tombales à moins qu’elles ne soient réclamées sont détruites. Alors, je rends un dernier hommage à Georg Oldenburg, né le 28-10-1918 et décédé le 6-3 1970, à Paula Holleck 1905-1982 et surtout à Franz Ludwig.


Grabstein-a-Neukoelln
Franz Ludwig, est-il né, est-il mort ? Etait il le fils caché de Litz et de Beethoven? S’est-il perdu sur le chemin du cimetière de Neukölln ?
Grabstein-a-Neukoelln

You may also like...

4 Responses

  1. Zak0uskii says:

    A te passer l’envie de payer une pierre tombale à ta grand-mère…

  2. emeline says:

    Rien ne se perd tout se transforme. Les autorités berlinoises ont probablement l’intention de recycler ces pierres tombales, non?

  3. Magda says:

    Très très joli post, très nostalgique… je viens parfois humer un peu de l’air de mon Berlin chéri par ici, et j’aime beaucoup… j’aime beaucoup le cimetière de la Bernauerstrasse, et on y voit aussi des “habitants” délogés… quelle tristesse!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *