Die Pampa


Que l’on quitte Berlin en direction de la mer Baltique, via la Poméranie ou vers l’Est à travers le Brandbourg, on passe de la ville à la campagne en un clin d’oeil.


La banlieue est bien moins étendue que celles de Paris et quelques coups de pédales suffisent pour la quitter. Les routes sont étroites, on roule à travers des champs qui s’étendent à perte de vue. C’est vallonné, l’horizon est griffé par des centaines d’éoliennes. De temps en temps, on traverse un village en briques rouges perdu dans le paysage. Il y a des vaches.
Mais amis appellent çà Die Pampa . J’adore ce mot : pampa. C’est plus beau que la cambrousse non? Peut-être trop d’ailleurs.
Et à propos de pampa. Paula (10 ans depuis peu) m’a fait découvrir une série de courts films d’animations hilarante et superlative qui s’appelle Panik in der Pampa ( quel sens de l’à propos !). Cette série a été réalisé par les belges, Vincent Patar et Stéphane Aubier, les voix de la version française, Panique au village sont entre autres, celles de Benoît Poelvoorde et de Yolande Moreau. Ca date de 2002, je découvre que maintenant, c’est peut-être parce que je ne regarde pas la TV.

You may also like...

5 Responses

  1. Laurence dit :

    Bonjour, c’est en cherchant des infos sur les bars, clubs, restos et autres boutiques que je suis tombée sur ce site. Très chouette, belle photos. Je suis déjà allée 2 fois à Berlin et j’ai adoré. J’y retourne vendredi car samedi soir (18 nov. 2006), Diamanda Galas en concert(Passionkirche
    Marheinekeplatz)dans le cadre d’un festival qui s’appelle « Les grandes dames de la Méditerranée ». Je vous raconterai… Bye bye. Laurence

  2. Adrien dit :

    Bonjour, c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je lis ton blog. J’aime bien le ton et j’adore les photos. Je ne suis jamais allé à Berlin et n’avais jusqu’à ce jour jamais pensé y aller. Ce n’est plus le cas, j’ai l’impression de connaître et j’ai l’envie d’y aller pour voir « pour de vrai » ce que tu décris dans ces pages.

  3. Didier dit :

    >Laurence
    Belle affiche. A la fois le graphisme et le programme. Souad Masi, Sapho, Angelique Ionatos… Je ne connais pas Diamanda Galas (mais quand je vois sa discographie, j’ai honte!)
    Pour info, voici l’adresse du site du Festival

  4. Didier dit :

    >Adrien
    Merci. Le liens vers ton blog ne fonctionne pas, c’est pour ça que je l’ai désactivé.

  5. Laurence dit :

    J’ai eu un peu de mal mais j’ai retrouvé mon premier commentaire du 15 novembre sur le concert de Diamanda. J’avais promis de parler du concert, oups ! Superbe soirée dans une belle église bondée, ambiance recueillie pour accueillir la cantatrice, comme il se doit. Puis elle commence à chanter, crier, miauler, gémir, parler, gronder… seule avec son piano. Je la voyais en action pour la première fois et cela m’a plu. J’ai pu mieux comprendre et m’approprier la musique que je n’écoutais jusque là que sur CD.
    Mon ami et moi avons rencontré ce soir là Lisa, jeune nana originaire d’Aix, qui passe une année à Nuremberg en tant qu’assistante prof de français. Salut Lisa !
    Berlin, c’est toujours aussi bien. D’ailleurs, nous y retournons avec des amis (nous les avons convaincus !)en février. J’espère trouver encore un bon concert à voir !
    Bon baisers.
    Laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *