Deutschen Historischen Museum


Hier c’était le 22 mars. En 1832 mourrait Goethe. Pour lui rendre hommage, l’entrée du Deutschen Historischen Museum était gratuite. Si vous me suivez sur Twitter, vous le saviez.



J’ai profité de l’occasion pour le visiter et vous invite à en faire autant. J’ai parcouru la période qui va de 1800 à nos jours. C’est très bien documenté, les légendes des objets sont en Allemand et en Anglais, et certains objets sont… Flippant, comme le véritable canon antiaérien qui se dresse dans une des pièces sur la Deuxième Guerre mondiale. Encore plus flippant, comme la maquette très sobre, mais efficace qui montre le processus mis en place par les nazis dans les KZ (l’attente des familles, la chambre à gaz, les fours crématoires…). Effrayant, comme la maquette du Volkshalle qui devait être construit à Berlin. Cherchez bien la silhouette noire qui a été posée près d’une colonne, pour qu’on puisse se rendre compte de la taille prévue du bâtiment. Cauchemardesque.
Cauchemardesque aussi ce film US montrant l’état des villes allemandes après les bombardements ou la cellule de la STASI reconstituée. Tous n’est pas aussi durs, mais il faut reconnaître que depuis la Prusse l’histoire de l’Allemagne, est très noire.
L’aile moderne, dessinée par Pei est superbe et lumineuse, surtout après avoir vu l’autre partie du musée. En ce moment une expo sur les relations entre l’art et le pouvoir (politique ou économique) et à venir à partir du 26 mars, XX. Exposition de photos sur le vingtième siècle, qui d’après ce que j’ai vu, promet d’être superbe.
En somme, allez-y.
Deutsches Historisches Museum
Unter den Linden 2
10117 Berlin

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *