Communication politique


Les affiches électorales sont souvent réinterprétés par les passants, il y ajoutent moustaches, cornes diaboliques, langue de serpent, oeil au beurre noir, dents pourries, canines de vampire ou balafres. C’est que ces photos d’hommes et de femmes politiques bien propres sur eux agacent un peu. Regard bienveillant, sourire réconfortant, attitude avenante et slogans à la noix. Certains candidats n’ont pas besoin qu’on leur ajoute des moustaches, ils se débrouillent très bien tout seul. C’est le cas du candidat SPD de la deuxième circonscription de Neukölln, Erol Özkaraca.


Le slogan
Stolz aus Neukölln, Fier de Neukölln.
Cool. Ça donne envie.
Le visuel
En général sur ce genre d’affiche politique, le ton est guilleret mais sérieux, on voit le candidat en gros plan, avec un fond légèrement flouté mais pas trop pour qu’on puisse deviner, la station de métro de Kottbusser Tor, l’Oberbaumbrücke ou un marché, histoire de montrer qu’il est sur le terrain, près des gens et de leur Kiez. Monsieur Özkaraca, lui, a décidé de se placer au milieu des gens.
Mais la nuit.
Au premier plan, éclairée par la lune, on voit une femme portant un foulard, elle n’a l’air ni triste, ni joyeuse, elle s’ennuie.
A l’arrière plan à droite, une femme, noire. Un peu soucieuse, son regard semble éviter, celui d’un homme. A sa gauche, il évite carrément de la regarder. Glauque.
On obtient un austime dynamique, du genre je suis un petit peu là, mais en fait non. C’est très flippant en tous cas ce n’est pas une ambiance dont on puisse “être fier”.
Au centre, éclairé par une lumière zénithale qu’on devine divine, Erol Özkaraca nous regarde. Fan de jolies cravates (son site le prouve) et légèrement engoncé dans un costard amidonné, que nous dit-il?
– Moi, au moins je suis éclairé ?
– Je suis content de moi ?
– Qu’est-ce qu’il fait sombre ici?
– Fier de Neukölln ?
Ou bien dit-il “Qu’est-ce que vous foutez dans l’ombre? rejoignez moi, je suis la lumière.” Tadada!
Voilà, je me suis bien moqué. De toute façon je ne vote pas à Berlin.
Pour plus de profondeur dans l’analyse de la communication politique dans le Brandbourg voir mes précédents billets:
Die partei der Mieter
Impots sur les barbecues
Intolérants les Pro Reli ?

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *