Ce que je vois de Berlin

Les bras un peu écartés pour garder l’équilibre sur les trottoirs glacés, on marche à la queue leu leu sur la petite partie du sol qui est recouverte d’un peu de gravier, c’est la Marche de l’Empereur. Mais voilà plusieurs semaines que ça dure et à force de regarder le sol pour éviter les plaques de verglas pernicieuses ou la fourbe neige glacée je ne vois plus grand-chose de Berlin.



Je vois des graviers sur la neige blanche.
Je vois des graviers sur la neige orange.
Je vois la plage sur les pavés.


Et mon vélo déprime de ne pas sortir.

You may also like...

1 Response

  1. Marie says:

    C’est vrai que les pistes cyclables ne sont pas trop déneigées, alors moi tant pis, je roule sur la route, et je serre les fesses !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *