Anton Corbijn au C/O Berlin

Il y a des moments où j’ai dû choisir, Beatles ou Rolling Stones, Fender ou Gibson, Melody Maker ou New Musical Express. Dans ce dernier cas j’avais choisi New Musical Express, à cause du ton des articles, des choix musicaux et aussi car le journal travaillait avec de supers photographes, dont un : Anton Corbijn. Celui-ci faisait des portraits très créatifs de musiciens, ses photos, en général en noir et blanc, touchaient, même si vous n’en aimiez pas le sujet.

Pour les soixante ans du photographe C/O berlin a réuni quelque chose comme 600 de ses photos, choisies dans des séries telles que Famouz (son premier recueil de photos), Star Trak, Inwards and Outwards, 1-2-3-4…
Quel bonheur de voir ses tirages en grand, voire très grand, certaines photos font vraiment partis de la mémoire collective (le Mile Davis de l’affiche de l’expo par exemple,) et tout le monde est touché, quelque jour après sa mort, de voir ce superbe portrait de David Bowie fait dans des loges alors qu’il jouait le rôle de John Merrick dans la pièce Elephant Man. Bjork, Johnny Rotten, Les stones ou Aï Weiwei, chacun de ses portraits nous éclaire sur l’artiste qu’il photographiait, sauf peut-être ceux de la série A. Somebody (à vous de voir pourquoi.)

Les photos d’expos photos ne remplacent pas l’expérience de voir de vrai tirages sur place (même si Pinterest et Instagram pourraient vous faire croire le contraire), allez-y, c’est jusqu’au 31 janvier.

Plus d’info : Anton Corbijn au C/O Berlin

Kraftwerk

Georg Baselitz , à l’envers bien sûr.

Billi Bragg (G) Et Brian Eno (D) au find avant et devant après.

Damien Hirst & Ai Weiwei

PS
Sinon, j’avais choisi Beatles et Rolling Stones, Fender et Gibson.

You may also like...

1 Response

  1. salomez says:

    beau travail ! énorme !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *