À Berlin, pas de poissons d’avril pour les vegans

À Berlin, des associations de vegans interdisent à leurs membres de faire des poissons d’avril pour ne pas exploiter ces animaux. Ils leur suggèrent de remplacer le poisson par une salade (laitue, romaine ou toutes autres salades de leur choix) ce qui est aussi rigolo. Mais bien sûr la salade doit avoir poussé hors-sol pour ne pas exploiter les chevaux (fumier) et les lombrics.

Les mêmes associations leur demandent de ne pas manger d’œufs en chocolat pour ne pas exploiter les poules et de ne pas manger de lapins en chocolat pour ne pas exploiter les lapins.

En remplacement des œufs, ils proposent une boîte de vitamines B12 (fabriquée par des robots pour ne pas exploiter les hommes) et pour le lapin… une lentille.

Ce qui nous donne, et c’est très drôle, une boîte de vitamines B12 d’avril ou une lentille d’avril.

Décidément, le rire est le propre de l’homme.

Pour les moins berlinophiles d’entre vous, je précise que, concernant l’histoire de l’interdiction vegan des poissons d’avril, elle est symptomatique de la présence en très grand nombre de Français dans la capitale des ursidés, car ici on ne parle pas de poisson d’avril, mais d’Aprilscherz ou d’Aprilnarren, donc un vegan berlinois n’a aucune raison de se positioner sur ce thème.

You may also like...

3 Responses

  1. Laurent dit :

    Fais gaffe, te moque pas des vegans, ils sont bizarres et n’ont pas beaucoup d’humour, après celle qui s’est félicité de la mort du boucher de Trèbes, une autre a déboulé chez Youtube avec un pistolet et a tiré dans le tas. 🙂

  2. Mounir Von Carnac dit :

    Pourtant qui aime les animaux aime les gens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *